ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Leprous ne se laisse pas piéger


Einar Solberg, frontman de Leprous, en a conscience : Pitfalls va créer des remous voire carrément des réactions haineuses parmi les fans de metal progressif, un peu à l’image de ce qu’a connu Steven Wilson avec son To The Bones. Car si une moitié de l’album conserve sa fibre progressive, une autre moitié lorgne du côté de la pop et du rock alternatif, et presque tout l’album prend ses distances avec le metal. Pitfalls sera un choc pour certains, une suite logique à Malina pour d’autres. Mais pour Solberg et ses acolytes, c’est surtout l’occasion d’ouvrir leurs horizons émotionnels et de mettre en exergue leur sens de la subtilité.

Pitfalls, c’est aussi un album profondément marqué par la période à laquelle il a été écrit, où Einar Solberg s’est vu sombrer dans une profonde dépression. Un album donc très personnel, dans lequel le frontman partage sa descente aux enfers, mais aussi ses remontées à la surface.

Dans l’entretien qui suit, Solberg revient donc avec nous sur sa dépression et ce qu’il a pu en retirer, mais analyse également avec nous la direction musicale de Pitfalls, évoquant les limites du metal et n’hésitant pas à bousculer avec un certain franc-parler le microcosme du metal progressif, non sans un brin de provocation parfois.

Lire l’interview…



Interview   

Leprous ou l’art de laisser vivre sa musique


Le metal progressif n’est pas voué à s’éteindre, bien au contraire. Dans le sillon d’un Dream Theater et dans une certaine mesure d’un Tool, nombre de groupes émergent et accroissent leur popularité à l’instar d’Haken ou Between The Buried And Me. Leprous est de ceux-là et même davantage.

L’époque où la formation était le groupe de scène d’Ihsahn semble remonter à des temps anciens. Leprous aujourd’hui représente l’une des prestations scéniques les plus solides du genre, ainsi qu’un son presque inimitable. Loin des frontières imposées par les genres, le groupe ne cherche pas les parallèles ou à rentrer dans des cases : il veut rendre sa musique la plus vivante possible. Remarqué via The Coal (2013), propulsé par The Congregation (2015), Leprous revient avec l’opus le plus abouti et décomplexé de sa carrière mais aussi le plus organique, Malina. Entretien avec Einar Solberg, désormais figure d’une formation accomplie, une référence.

Lire l’interview…



Interview   

Ihsahn : explorateur de l’extrême


Ihsahn 2016Que de chemin parcouru par Ihsahn depuis ses débuts avec Thou Shall Suffer puis Emperor au début des années 90, parfois au grand dam de ceux qui auraient préféré le voir s’accrocher à ce black metal dont il est devenu une des figures historiques les plus incontournables. Mais Ihsahn est un invétéré curieux, explorateur de l’extrême qui avance sans arrêt à la découverte de nouveaux horizons et nouvelles façons de penser sa musique.

Il n’y a rien d’étonnant lorsqu’il se dit très inspiré par tous ceux qui ont le courage de tracer leur propre route en prenant des chemins de traverse, sans toujours savoir ce qui les attend. Ses expérimentations ont affiné l’artiste qu’il est, dévoilant de nouvelles facettes de sa personnalité, mais en aucun cas elles ne l’ont changé, fidèle qu’il est resté à un état d’esprit sans borne autre que sa propre sincérité. C’est ça, d’ailleurs, pour lui l’esprit black metal, estimant contradictoire que des adeptes de ce style veuille l’enfermer dans une boite, que ce soit sa musique en tant que telle ou les fréquentations qu’on y est censé ou pas avoir. « Heureusement, je viens du black metal, donc je m’en fiche ! » s’amuse-t-il pour balayer les reproches des conservateurs à son égard.

La conception de Das Seelenbrechen n’était pas encore terminée qu’il songeait déjà aux prochaines contrées musicales qu’il voudrait explorer. Chez Ihsahn, tout est lié et a une raison d’être. C’est ainsi qu’à la musique expérimentale, parfois improvisée, de l’album de 2013 succède cette année un Arktis aux chansons, au contraire, très structurées. Au-delà de son mode de pensée toujours emprunt de beaucoup d’intelligence, c’est donc ce nouvel opus que nous avons décortiqué avec lui, évoquant ses spécificités, ses paradoxes, ses inspirations, ses collaborations, etc.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3