ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Sonisphere France 2013 : carré de renforts métalliques


Avant de laisser 2012 dernière nous, l’organisation du Sonisphere français distribue sa quatrième liste d’invités de 2013 avec quatre nouveaux groupes qui viendront, les 8 et 9 juin prochains, découvrir (ou redécouvrir) Amnéville. Et le premier d’entre eux ne vous échappera certainement pas et vous fait probablement lever un sourcil (ou deux) d’incrédulité : Limp Bizkit se place pile sous Iron Maiden, mais surtout au-dessus de Slayer et Korn. Oula ! On entend les dents grincer d’ici. Allez-y mollo ou j’vous raconte pas la facture de dentiste.

Il est vrai qu’on se demande si cette position n’est pas due à une facétie du graphiste. A moins que celui-ci ait essayé de caser ce logo là où il pouvait trouver de la place… Mais en comparant avec d’autres affiches du Sonisphere de précédentes années, dans d’autres pays, on a quand même déjà pu voir la bande à Fred Durst aussi haut, comme en Angleterre, en 2011, juste sous Slipknot. Et dans les autres festoches, chez nos voisins, on a pu voir les Biscuits Mous en tête d’affiche du Graspop 2012, à la même hauteur qu’Ozzy & Friends et Guns N’ Roses. Enfin, rappelons-nous aussi que, de l’avis du chanteur, son groupe est plus populaire en Europe qu’en Amérique. Alors, ne passons pas tant de temps à nous étonner pour rien, il nous reste à parler des trois autres groupes.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le Sonisphere France continue mais marche à l’ombre


Voilà deux semaines que nous attendions des nouvelles du Sonisphere France, que nous attendions de savoir si l’événement aurait tout de même lieu, le doute étant né sur les cendres de son pendant anglais. On nous avait affirmé que l’annulation du Sonisphere UK pourrait avoir des conséquences autant positives que négatives en France. Résultat aujourd’hui sur le site du festival : le Sonisphere aura bien lieu à Amnéville les 7 et 8 juillet. Et ce avec les groupes Black Stone Cherry et Lostprophets qui se rajoutent à l’affiche. Ça, c’est pour les conséquences positives.

Pour les conséquences négatives, on apprend que « plusieurs têtes d’affiches potentielles, avec qui [ils étaient] en négociations, ne viendront pas en Europe et donc en France », donc, a priori, pas d’impact sur l’actuel programme, seulement des possibilités tuées dans l’œuf. On ne peut tout de même pas s’empêcher de remarquer la disparition, au moins dans le communiqué de l’organisation, des groupes Dagoba, Headcharger, I Killed The Prom Queen et Armored Saint… sans la moindre explication. Autre conséquence « relativement » négative, surtout pour un fest estival où on espère se dorer la couenne au soleil d’été : le festival sera « indoor », dans la salle du Galaxie, qui n’accueillera pas plus de 11 000 à 12 000 personnes. Des chiffres bien loin des 70 000 fans présents l’année dernière. De quoi craindre que le reste du public qui reste à conquérir cette année préfère aller prendre l’air ailleurs, pour ne pas s’enfermer pendant deux jours en plein mois de juillet… à moins que ce soit l’option idéale pour ceux qui craignent les coups de soleil.

Lire le communiqué complet du Sonisphere.



Conférence De Presse   

Lumière sur le Hellfest 2012… et au-delà


« Que l’on déplace le festival à 500 mètres ou à 500 kilomètres, ça ne représente aucune différence » : cette phrase résume à elle seule les conséquences logistiques de l’ambition du Hellfest de s’agrandir et de changer le site. A titre d’exemple, le coût des travaux, notamment en ce qui concerne les sanitaires et l’hygiène, représente 500 000 euros. « L’an dernier, on s’ennuyait presque » s’amuse Yoann Le Nevé, bras droit de Benjamin Barbaud, avec qui nous discutions quelques minutes avant le début de la conférence de presse donnée hier, 29 mars, par l’organisation du Hellfest. Lorsqu’on lui demande si, malgré l’augmentation de la notoriété et des moyens possédés par le festival d’année en année, la situation en 2011 n’était finalement pas plus confortable, celui-ci répond évidemment par l’affirmative.

Et Ben de confirmer quelques minutes plus tard au cours de la conférence : « Cette édition est la plus stressante ». Et fatigante de l’aveu de l’équipe. Tout réaménagement implique par définition une importante notion de risque. Et malgré la quantité de travail en amont, il est impossible de tout prévoir. Néanmoins, Ben semble confiant. « On va tout faire néanmoins pour éviter une situation comme celle de l’édition 2007. […] Ce n’est pas une année zéro. […] Quand tout va s’allumer, je pense qu’on aura malgré tout une très bonne surprise ».

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le Sonisphere français en question


L’annulation de l’édition anglaise du festival itinérant Sonisphere soulève d’ores et déjà de nombreuses interrogations, notamment au sujet des conséquences éventuelles sur l’édition française. Hier se tenait une conférence de presse sur notre Hellfest national au Gibus, à Paris, où de nombreux acteurs du milieu metal français s’étaient rassemblés. Il est donc tout naturel que le cas du Sonisphere fut évoqué dans les conversations que nous avons entretenues avec eux. Le fait est que certains interlocuteurs bien renseignés nous ont avoué se poser des questions quant au maintien du Sonisphere à Amnéville les 7 et 8 juillet prochains. Dans tous les cas, nos sources concordent à dire que le retrait du Sonisphere anglais pourrait avoir des conséquences aussi bien positives que négatives sur son pendant hexagonal.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Sonisphere UK : l’incroyable annulation


Ce matin était annoncé la surprenante annulation de l’édition anglaise du Sonisphere qui devait se tenir à Knebworth du 6 au 8 juillet prochains. Surprenante étant donné la solide machine que semble aujourd’hui être ce festival itinérant et surtout avec une affiche des plus aguichantes. « Incroyable » fut donc le premier mot qui nous vint à l’esprit. Néanmoins, en regardant les faits, tout concorde pour attester de la réalité de cette annonce. Voici d’ailleurs, ci-dessous, la traduction du message du Sonisphere :

« C’est le cœur lourd et avec de profonds regrets que nous vous annonçons l’annulation du Sonisphere Knebworth 2012. La mise en place du festival dans une année pleine de défis a été plus difficile que ce que nous avions anticipé et nous avons passé les derniers mois à nous battre durement pour garder le Sonisphere dans l’agenda. Malheureusement, les circonstances font que nous ne pourrions pas lancer le festival dans des conditions que les artistes et le public du Sonisphere sont en droit d’attendre.

Nous tenons à exprimer nos plus profonds regrets aux artistes et à remercier toute l’équipe, les fournisseurs et les associés qui ont travaillé si dur avec nous pour essayer de faire émerger ce qui s’est avéré être une tâche impossible et nous savons combien ils partagent notre déception. Nous tenons aussi à exprimer un très grand merci aux fans du Sonisphere qui sont restés à nos côtés et nous sommes désolés de ne pas pouvoir remplir nos engagements. Les billets seront automatiquement remboursés. »

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Sonisphere anglais : Albion a du bon


Ça ne nous a pas échappé : au vu de certains commentaires, l’affiche du Sonisphere français n’a pas encore totalement convaincu. Pas vraiment de tête d’affiche ayant la carrure pour un tel titre (même si le retour en France de Faith No More reste un événement), trop de groupes présents surtout pour leur popularité, pas assez « metâââl ». Sans compter la partie des grincheux qui s’expriment avant tout en suivant le principe que, de toute façon, tout le monde a un truc à dire dès qu’il s’agit de se plaindre.

Mais lorsque arrive l’affiche du Sonisphere anglais, qui se déroulera du 6 au 8 juillet, à Knebworth (au nord de Londres), avec des têtes de gondoles comme Kiss, Queen (avec le chanteur Adam Lambert) et Faith No More, on se demande : faudra-t-il traverser la Manche ou doit-on espérer la même chose en France ? Car, de toute évidence, l’organisation générale du Sonisphere a deux modèles de bases pour ses affiches de 2012 : celles avec Metallica et celles sans Metallica ; et l’affiche française suit le second modèle, comme l’affiche anglaise qui a, en outre, en commun avec le fest lorrain six groupes dont une tête d’affiche : Faith No More.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Sonisphere France : ils ont la foi !


Pendant les quelques minutes qui ont précédées l’annonce officielle de l’affiche du Sonisphere français qui se déroulera les 7 et 8 juillet à Amnéville, les rumeurs ont fusé comme des toasts brûlants éjectés hors d’un grille-pain et les noms évoqués devaient donc être pris avec précaution pour ne pas se cramer les doigts… ou plutôt pour ne pas avoir à craindre de voir les ailes de nos espérances se brûler au soleil de la vérité. Car au-delà de noms comme Soulfly, Marilyn Manson, Evanescence ou Machine Head – des artistes à forte actualité déjà présents sur plus d’un festival européen, voire simplement français – un nom nous a fait de drôles de chatouillis dans l’estomac : Faith No More.

Depuis sa reformation, le groupe n’a pas touché le sol français depuis 2009 (au Rock En Seine à Paris) et tous ceux qui se sont mordus les doigts jusqu’au coude d’avoir manqué ça vont avoir une nouvelle chance de retrouver l’un des combos californiens les plus génialement déglingués qui soit né dans les années 80.

Eh oui, onze coups ont sonné ce matin accompagnés des six premiers noms officiels de l’affiche du festival ! Et tous les groupes cités plus haut sont bel et bien présents – avec en plus le combo Wolfmother – dont nos fameux Billy Gould, Roddy Bottum, Mike Bordin, Jon Hudson et bien sûr le vocal-hero Mike Patton. Que dire d’autres ? Eh bien, qu’on passe déjà une très bonne journée.



Potin   

Qui a peur du grand méchant Sonisphere ?



La France a peur… Ou plutôt la Lorraine a peur… Ou plutôt Amnéville a peur. Car après s’être vu une fois envahie en juillet 2011 par des dizaines de milliers de fans de metal, évidemment, alors que la communauté des headbangers attend avec impatience l’annonce de l’affiche de ce festival, la commune mosellane, elle, vit dans l’appréhension, la crainte, que dis-je, la terreur profonde comme on n’en a pas connu depuis les invasions barbares du Ve siècle de ce côté-ci du Rhin. Mais bien sûr, ça se comprend ! Avec leurs cheveux longs, leurs oripeaux de sauvages et leurs bracelets à clous, leurs peintures de guerre imprimées dans la peau, qui ne tremblerait pas face à cette menace métallique, à cette horde bruyante, ces cohortes vociférantes, écumantes de rage et suant la bière ?

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le Sonisphere sort l’artillerie lourde


Les festivals Sonisphere en Finlande (qui aura lieu à Helsinki le 4 juin) et en Espagne (qui se déroulera à Madrid les 25 et 26 mai) viennent de révéler les premiers noms de leurs affiches. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas misé sur de la dentelle (sauf peut-être pour un, mais je vous laisse trouver lequel).

Dans les deux pays, Metallica est déjà annoncé comme la tête d’affiche et les gars joueront bien sûr, comme pendant le reste de leur prochaine tournée européenne, leur Black Album. Autre point commun entre les deux affiches : Gojira. Pour le reste, la Finlande annonce déjà Machine Head, Amorphis et Ghost. L’Espagne propose pour sa part un programme plus fourni avec rien moins que Soundgarden en deuxième ligne, puis Slayer, Within Temptation, Mastodon, Children Of Bodom, Gojira, Ghost, Skindred mais aussi du bon gros stoner avec Kyuss Lives!, Orange Goblin ou encore Clutch.

Côté français, malheureusement, pas encore d’info. Le site du Sonisphere français et sa page Facebook n’ont pas changé depuis des mois mais, au moins, ces affiches finlandaise et espagnole nous donne quelques indices au sujet des groupes avec lesquels le festival peut négocier. On doute tout de même de retrouver à Amnéville, entre les 6 et 8 juillet prochains, les Mets qui seront déjà passés au Stade de France, à Paris, en mai. Mais, cela s’annonce, pour le moment, assez éloigné des rumeurs affirmant que l’affiche se ferait plus rock, plus éclectique, pour s’ouvrir à un public plus large.



Nouvelles Du Front   

Le Sonisphere français paraît avoir compris ses erreurs


Mis en ligne sur le site du festival vendredi dernier, le communiqué du Sonisphere français aura probablement rassuré une partie des amateurs de musique présents à Amnéville lors de l’édition 2011 et qui ont été mécontents de certains problèmes d’organisation.

Pour rappel, les principales remarques concernaient le sol du festival en béton pas forcément simple pour tenir debout à cause des dénivelés, une fosse or/vip réservée à une poignée de méritants (chanceux ?) qui a découvert cette opportunité en arrivant sur le site, des soucis de son, l’accès à l’enceinte du fest par des goulots d’étranglements peu pratiques, un camping situé trop loin de l’enceinte, des navettes annulées, des énormes bouchons pour sortir du lieu du fest en voiture, etc.

Il paraît toutefois nécessaire de rappeler que cette édition 2011 du Sonisphere se tenait pour la première fois et que, à ce titre, il est nécessaire d’être indulgent avec le festival qui a été une réussite sur le volet musical et qui a par ailleurs séduit plus de 70 000 personnes. D’ailleurs le communiqué du fest revient sur ses erreurs (pas frontalement certes… mais quand même !) et remercie les festivaliers ayant formulé des remarques intelligentes pour que l’édition 2012 soit une fête encore plus grande car mieux organisée.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3