ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Le Soulcrusher montre qu’il mérite bien son nom


En parallèle au développement des mastodontes du genre – Hellfest, Wacken et consorts – les festivals de metal plus modestes ne semblent cesser de fleurir ces dernières années, opposant au gigantisme des premiers des proportions familiales et une programmation plus sélective. Le Soulcrusher festival, qui a lieu depuis trois ans à Nimègue aux Pays-Bas, est l’un d’entre eux. Dans la famille grandissante des événements consacrés au doom, au black, et plus largement à ce qu’on appelle, faute de mieux, le metal avant-gardiste, où le Roadburn ferait figure de patriarche et la série des Desert Fest de bande de cousins agités, il est un rejeton frais et enthousiaste dont l’esthétique, à grand renfort de statuaire classique, est reconnaissable entre toutes.

Pour sa troisième édition donc, il nous a proposé en une journée ensoleillée d’octobre pas moins de 13 groupes sur les deux scènes de la Doornroosje, qui avait déjà eu le bon goût d’accueillir Amenra et ses invités au début de l’année. Au programme pour cette fois, entre autres : du doom – Slomatics, Yob, Inter Arma –, du black – Wiegedood, Deafheaven –, et du post-metal – Hemelbestormer –, joués autant par des poids lourds de stature internationale que par des fleurons de la scène locale. Bref, comme le disent les organisateurs du festival : une programmation sombre, bruyante, lourde, brute, mais avec une étincelle de lumière…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slash @ Paris
    Slider
  • 1/3