ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Jours Pâles : la dysthymie de Spellbound


Jours Pâles se définit entre cassure et continuité. Cassure parce qu’il est né des cendres d’Asphodèle, le projet de Spellbound constitué avec Audrey Sylvain, qui n’aura cependant accouché que d’un seul album et qui a presque été « tué dans l’œuf » ; le musicien nous confie en effet dans cet entretien que le duo s’était déjà séparé avant même la sortie de l’album. Mais, surtout, continuité, puisque Jours Pâles est la suite logique de ce qu’il avait entrepris avec la création d’Asphodèle et que le musicien – aussi connu pour être le chanteur de groupe de black metal Aorlhac – avait encore beaucoup à exprimer et à extérioriser au sein de cette nouvelle entité qui porte le nom de l’unique opus de sa précédente collaboration.

Le premier album Eclosion incarne ainsi parfaitement son nom. Spellbound a ici autant cherché un refuge où consigner ses tourments et ses maux qu’une liberté de composition et d’expression totale qu’il ne pouvait retrouver au sein d’Aorlhac, projet collectif et thématiquement articulé autour de l’Occitanie médiévale. Pour autant, Jours Pâles n’embrasse pas uniquement une stylistique extrême, tout comme il ne se résume pas à être exclusivement sombre et mélancolique. C’est une œuvre complexe, quoique musicalement fluide et protéiforme, qui reflète le regard dépouillé de tout manichéisme que Spellbound porte sur sa création comme sur son propre vécu.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3