ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Alice In Chains dissipe le brouillard


Alice In Chains n’est plus un groupe qui cherche à surmonter quelque chose. Il l’a fait depuis longtemps, en réalité depuis 2009 et l’album Black Gives Way To Blue. Les gens pensaient que le groupe ne dépasserait pas la mort de leur chanteur Layne Staley, qu’il allait s’estomper peu à peu. Il n’en est rien. Alice In Chains ne regarde que très peu en arrière, William Duvall et Jerry Cantrell ont eu le courage de reprendre le flambeau de Layne. Depuis, l’une des icônes du grunge de Seattle arpente les scènes des plus grands festivals, défendant deux très bons opus que sont Black Gives Way To Blue et The Devil Put Dinosaurs Here.

Rainier Fog est le troisième album du groupe depuis le décès de Layne et marque définitivement la « deuxième vie » du groupe, si ce n’est le début d’une troisième étape. Alice In Chains a choisi de revenir à Seattle pour enregistrer ce qui est à ce jour l’un de leurs albums les plus aboutis, avec un son si caractéristique qui renvoie à leurs premiers efforts. Surtout, il témoigne de la force d’un groupe qui est toujours là, qui ne compte pas s’arrêter et qui regarde autour de lui pour témoigner d’une époque. Jerry Cantrell détaille pourquoi ce Rainier Fog a pris tant de temps, pourquoi il obéit à la même logique que le groupe a toujours suivie et pourquoi l’oeuvre capture l’époque dans laquelle elle se réalise. Surtout, il met les choses au clair : Alice In Chains n’est pas inclassable, il est un « putain » de groupe de rock.

Lire l’interview…



News Express   

Huit chansons inédites du chanteur Layne Staley (ALICE IN CHAINS) bientôt disponibles ?


Huit chansons inédites avec le chanteur Layne Staley (ALICE IN CHAINS) bientôt disponibles ? The Pulse Of Radio révèle que ces chansons seraient actuellement en train d’être mixées par Jesse Holt à Seattle. Ces titres comportent Layne Staley au chant et Mike McCready (MAD SEASON, PEARL JAM) à la guitare qui a été sollicité par Jesse Holt pour l’aider sur la finalisation des morceaux. Le titre « Things You Do », que l’on avait déjà pu entendre ici et là sur la Toile, ferait partie de ces morceaux.

Layne Staley est décédé le 5 avril 2002.



Interviews   

Warrel Dane and Lenny Rutledge are going back to their sanctuary


Sanctuary’s history came to a brutal and premature end in 1992, after only two albums and seven active years. It was told they fell victim to the grunge wave that destroyed everything in its wake. Like Queensrÿche, they came from the birthplace of the genre – Seattle, Washington –, but unlike Queensrÿche, they decided to take their leave there and then instead of jumping on the bandwagon. But it’s easy to blame it on grunge when personalities were already clashing within the band… When three of Sanctuary’s former members (vocalist Warrel Dane, bassist Jim Shepard and latest guitarist Jeff Loomis, who belatedly replaced Sean Blosl) founded Nevermore, everybody wanted to believe the band was somehow still alive. But although Nevermore met with success, they too came to a sudden end. Sanctuary are truly coming back to life nowadays, after a few years spent putting out feelers on stage and building up a strong line-up.

If there is indeed a life after death, there’s no doubt the death of the sun heralds the birth of an even brighter star. At least that’s what Sanctuary’s new album, The Year The Sun Died, the very first since Into The Mirror Black in 1989, is leading us to believe. To celebrate their return, we called founded members Warrel Dane and guitarist Lenny Rutledge to talk about the past, the present, and the future.

Read the interview…



Interview   

Warrel Dane et Lenny Rutledge regagnent leur sanctuaire


Vingt-deux ans que l’histoire de Sanctuary est restée inachevée, avortée soudainement et prématurément en 1992 après seulement deux albums et sept années de services. On les a dit victimes de la vague grunge qui a tout raflé sur son passage, eux qui comme Queensrÿche sont issus du berceau du genre, la ville de Seattle dans l’état de Washington, mais eux qui contrairement à Queensrÿche ont préféré tirer leur révérence plutôt que de tenter de prendre le wagon en marche. Mais le grunge a bon dos lorsque des conflits de personnalité font déjà rage en interne… On a cru l’histoire de Sanctuary se poursuivre dans la foulée avec une nouvelle formation : Nevermore, un groupe fondé par trois membres du premier – le chanteur Warrel Dane, le bassiste Jim Shepard et le guitariste, remplaçant sur le tard Sean Blosl, Jeff Loomis – avec la réussite que l’on connaît aujourd’hui, mais aussi une nouvelle fin abrupte. Néanmoins la vraie histoire de Sanctuary c’est aujourd’hui qu’elle reprend, après quelques années à tâter le terrain sur les scènes et à reconsolider un line-up.

Après la mort, la renaissance, et gageons qu’après le déclin du soleil dont parle le nouvel album du combo The Year The Sun Died, le premier depuis Into The Mirror Black de 1989 – une perle de power metal -, on verra renaître une étoile plus brillante encore. C’est en tout cas ce qu’augure ce retour de Sanctuary. Et pour inaugurer ça, nous avons pris notre combiné téléphonique pour joindre les fondateurs Warrel Dane et le guitariste Lenny Rutledge et parler passé, présent et futur.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Maudit 5 avril


Je ne sais plus si ce sont de vrais souvenirs ou si mon cerveau est créateur d’images non vécues. Mais dans ma tête cela s’est passé par un très bel après-midi où je jouais au football avec Dimebag. J’allais fêter, un mois plus tard, mon neuvième anniversaire et je commençais à écouter doucement du hard. Le fait est qu’à cette époque 2 Unlimited et Culture Beat faisaient partie de mes références musicales principales. Des références que je n’ai d’ailleurs pas perdu avec le temps. Encore heureux car il ne faut jamais avoir honte de ce que l’on a été ou de ce que l’on a fait. L’important est de comprendre et d’apprendre, sur soi comme sur les choses, pour progresser.

Les groupes de dance évoluant au début des années 90 ont incontestablement fait partie de mon parcours musical et c’est sûrement cet héritage électronique qui m’a fait prendre conscience des incroyables passerelles entre les styles musicaux. Alors comment pourrais-je renier cette période de mon enfance alors qu’elle constitue mon socle musical ?!

Mais passons et revenons au coeur de cet article.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Des chanteurs pas à la noix


Alice In Chains restera à jamais dans l’histoire du metal comme l’inventeur d’un son unique. La voix de Layne Staley et le talent de composition de Jerry Cantrell : l’alchimie était fabuleuse. Aujourd’hui William Duvall a remplacé Layne et s’en tire à son tour à merveille. Alice In Chains est une influence majeure pour bon nombre d’artistes reconnus de la scène. Phil Anselmo (Down), gros fan du groupe, avait par exemple tenté de reprendre Nutshell, le deuxième morceau de l’incroyable EP qu’est Jar Of Flies. Le son est horrible mais on peut noter que Phil s’en sort avec les honneurs. Corey Taylor (Stone Sour, Slipknot) était pour sa part dans les studios de KOMP 92.3, une radio rock américaine, vendredi dernier. Il y a interprété en acoustique le même morceau. Ce petit délice prouvera à ceux qui en doutaient que Corey Taylor est vraiment un immense chanteur. Enjoy!



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3