ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Jim Marshall : plus qu’une marque


On aurait presque oublié qu’il existait un homme derrière ce nom. Certes, il n’existe pas un jeune guitariste de rock qui n’ait pas branché ou rêvé de brancher son jack dans un Ampli Marshall. Mais Jim Marshall aura été dépassé par sa propre création, dépassé par la popularité de l’Ampli Marshall. A tel point que Marshall est devenu dans l’imaginaire collectif plus qu’une marque, un produit en soi, presque un synonyme de l’ampli lui-même. On ne joue pas sur un Ampli Marshall. On joue sur un Marshall.

C’est là toute la réussite de Jim Marshall. Au-delà de sa popularité, son idée a dépassé son statut de marque et est devenu un symbole indissociable de notre univers musical rock et metal. C’est pourquoi le décès hier de Jim Marshall à l’âge de 88 ans a ému le monde du rock qu’il a contribué à transformer dans les années 60 permettant, avec des artistes comme les Who, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Cream, au hard et au metal de naître à travers ses créations. Nous avons par conséquent souhaité donner la parole aux artistes (mais pas seulement) afin de lui rendre hommage. Les réponses ont été immédiates et nombreuses. Nous en attendons d’autres et mettrons à jour cet hommage au fur et à mesure que nous les recevrons.

EDIT 17 avril : Article édité avec l’hommage de Michael Schenker

Cliquez ici pour découvrir ces différents hommages…



Girls Girls Girls   

Un Mister Avril attendu comme le Messie


En décembre 2011, j’écrivais avec mes grosses paluches pleines de prétention : « 2012 sera l’année des Misters Radio Metal ; nos lectrices méritent aussi une récompense pour leur fidélité mais aussi pour avoir ainsi dû supporter aussi longtemps votre (notre) lubricité. » Résultat : même pas foutu de tenir mes engagements dès début 2012.

Pourtant j’avais des candidats motivés sous la main… Peut-être n’ai-je pas assez insisté, peut-être aurais-je dû les enlever, les enfermer dans une cave avec des castors géants en période de rut et les photographier alors qu’ils seraient trop faibles pour résister. La faute peut-être, aussi, à un hiver parfois trop coriace qui aura fait s’atrophier l’envie de nos potentiels modèles. Mais, en fait, pendant tout ce temps, ce projet n’est jamais mort, tout juste en hibernation, murissant même dans l’esprit de certains. Et puis, le calendrier de notre petite entreprise ne commence-t-il pas en avril ?

Alors voilà notre premier Mister Radio Metal ! Stan est notre Mister Avril 2012 et il n’est pas un complet inconnu pour les plus assidus d’entre vous puisqu’il est le frontman du groupe parisien Faithless Messiah dont nous vous avons déjà parlé à quelques reprises dans nos colonnes. Mais il est aussi un de nos collègues (en tant que traducteur et en certaines occasions rédacteur) et nous cause donc bien des ennuis car il apporte à certain(e)s ce qu’elles (ils) attendaient tant : la première page des Dieux du Staff de RM… qui, nous le savons, sous la pression populaire, ne devra pas être la dernière. D’où les ennuis pour le reste de l’équipe…

Mais laissons-le se présenter lui-même…



Radio Metal   

2011 vue par le staff



Avec un peu de retard, Radio Metal vous propose son bilan de l’année 2011 par le biais de plusieurs membres de sa détestable équipe. Comme l’an dernier, plutôt que de segmenter ce bilan en différents classements (albums, concerts, artworks, lyric vidéos, de sandwichs de l’année ou lancers de médiators), nous avons donné une liberté totale dans ces tops/flops de 2011, pour un rendu digeste et permettant à chacun de s’exprimer selon la manière dont il a vécu son année. Comme chaque année, l’Animal n’a d’ailleurs pas été fichu de respecter la consigne. Enfin bon…

Découvrir le bilan de nos zigotos…



Radio Metal   

2010 vue par le staff


Ils sont beaux, ils sont compétents, ils sont disponibles à toute heure, ils sont éclectiques, grandes gueules, ils ont un melon démesuré et ne sont jamais d’accord entre eux : il s’agit bien sûr du staff de Radio Metal à qui il a été demandé de faire des devoirs de vacances, à savoir le traditionnel best of/worst of de l’année qui vient de s’achever. Comme tout le monde ne perçoit pas une année avec le même œil (et aussi parce qu’on n’est pas foutu de se mettre d’accord, cf. le rendu d’Animal) et dans le souci d’une présentation digeste, la liberté accordée fut totale. Chacun a donc mis dans ses tops/flops ce qu’il voulait, sans se soucier de quelconques classements ou catégories.

Vous aurez donc en cliquant ici un très bon résumé du ressenti de chacun sur cette année 2010.



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3