ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Rhapsody Of Fire : Alex Staropoli, premier de cordée


La ténacité dont fait preuve Alex Staropoli force le respect. Depuis 2011, Rhapsody Of Fire a presque totalement changé de visage suite aux départs successifs de figures majeures du groupe : d’abord le guitariste Lucas Turilli, puis le chanteur Fabio Lione en 2016. Mais, en dernier survivant des débuts de Rhapsody Of Fire, Staropoli ne s’est jamais découragé, gravissant inlassablement les montagnes, avec pour seule réelle boussole sa passion pour le metal épique et orchestral.

Ironiquement, c’est lorsque Rhapsody Of Fire inaugure une nouvelle ère avec un tout nouveau line-up qu’il se rapproche le plus, depuis bien longtemps, de la fibre musicale qui a fait sa gloire. D’abord via Legendary Years, un recueil de réenregistrements d’anciens morceaux, puis aujourd’hui, avec The Eighth Mountain, premier album de compositions originales avec le chanteur Giacomo Voli (découvert sur la version italienne du télé-crochet The Voice) et le batteur Manuel Lotter. Un album sur lequel Rhapsody Of Fire, sans perdre son sens du grandiose, renoue avec l’enthousiasme des débuts et se lance dans une toute nouvelle saga fantastique.

Alex Staropoli nous parle donc de ce nouveau chapitre qui s’ouvre et de ses divers choix, autant de nouveaux collaborateurs que musicaux, revenant également avec un peu de recul sur les derniers départs et faisant quelques détours en évoquant les débuts de Rhapsody Of Fire.

Lire l’interview…



Interview   

Rhapsody Of Fire affronte le changement


Alex Staropoli - Rhapsody Of FireIl y a quelques jours on apprenait le départ du chanteur Fabio Lione de Rhapsody Of Fire, celui qui fut la voix du groupe pendant vingt ans et sur tous les albums studio depuis Legendary Tales (1997) jusqu’à Into The Legend sorti en début d’année. Puis dans la foulée, ce fut au tour du batteur Alex Holzwarth, autre collaborateur de longue date, d’annoncer qu’il quittait le line-up pour se consacrer à d’autres projets.

Des départs qui ont été mûrement réfléchis pendant plusieurs mois et, à en juger les communiqués, se font dans le plus grand respect, mais également interviennent cinq ans après le « séisme » qu’avait provoqué la scission du groupe en deux entités, Rhapsody Of Fire et le Rhapsody mené par le guitariste Luca Turilli. Voilà pourquoi après ces nouvelles annonces, les fans témoignent de leurs inquiétudes quant à l’avenir du groupe.

Et c’est pour répondre à ces inquiétudes et rassurer quant à sa motivation sans faille de porter Rhapsody Of Fire vers un nouveau chapitre, que le claviériste-compositeur-leader Alex Staropoli a aimablement répondu par email à nos questions.

Lire l’interview…



Interviews   

Rhapsody of Fire: Divided to conquer


With Lucas Turilli already planning on a 2014 release for a second album since his departure from Rhapsody… It was great time for Rhapsody, therefore Alex Staropoli’s Rhapsody of Fire, to show its new face on an album. But Staropoli took his time as he decided to settle his new lineup live first; and also admitted that he doesn’t have the same rhythm as his ex-composition colleague. But the most important thing was to go forward and achieve his goals. The result is Dark Wings Of Steel, which contrasts with Turilli’s last work through its return to a heavier, less pompous (regarding its orchestrations) music and which, as a result, allows a better understanding of the band’s split.

And speaking of split, in the following interview, Staropoli gives us the key to understanding how the band opted for such an unusual decision for its own good. And, obviously, the creative process of Dark Wings Of Steel hasn’t been forgotten in the discussion.

Read the interview…



Interview   

Rhapsody Of Fire divisé pour mieux régner


Avec un Luca Turilli qui envisage déjà pour 2014 son second album depuis son départ de Rhapsody… pour Rhapsody, il était temps que Rhapsody Of Fire, celui d’Alex Staropoli donc, montre son nouveau visage sur album. Mais il a pris son temps Staropoli, préférant roder son nouveau line-up en concert, avouant également n’avoir pas le même rythme que son ex-camarade de composition. Mais l’essentiel est d’avancer et d’aboutir ses projets. Le résultat c’est Dark Wings Of Steel, qui contraste avec la dernière œuvre de Turilli par son retour à une musique plus heavy, moins pompeuse dans les orchestrations, et qui, de fait, permet de comprendre la division du groupe en deux.

Et en parlant de division, dans l’entretien qui suit, Staropoli nous permet de bien comprendre comment le groupe en est arrivé à une décision aussi insolite pour son propre bien. Et, évidement, la genèse de Dark Wings Of Steel n’a pas été oublié dans la discussion.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Luca Turilli quitte Rhapsody… pour Rhapsody


Ce sera l’une des séparations les plus étranges de l’année. Tout d’abord, en voyant le titre, on s’était dit que l’info allait faire du bruit dans la communauté de fans de Rhapsody Of Fire et du metal symphonique en général : « Rhapsody Of Fire splitte à l’amiable ». Et puis on lit l’annonce faite par le groupe… On la relit (dans le doute)… On a bien compris. Et on comprend surtout que les fans, même s’ils vont faire la moue face à ce changement, pourraient se sentir gâtés par ce nouvel état de fait. Voici le communiqué du groupe traduit par notre chère Saff’ qui a d’abord hurlé (« NON, je peux pas ! Je peux PAS traduire ce genre de nouvelles ! ») mais s’est finalement rassérénée. Lisez donc pourquoi.

« Après 15 ans d’amitié, de travail acharné et de passion, toute entière consacrée à la création de musique symphonique et d’une saga qui restera dans les annales du heavy metal, Alex Staropoli et Luca Turilli viennent d’opter pour une séparation amicale.

« Tant au niveau de la musique que de l’histoire, 10 albums et la fin de la saga représentent un accomplissement artistique de taille, accentué par le succès de notre dernier album, From Chaos To Eternity, pour lequel nous voulons remercier une nouvelle fois nos merveilleux fans. Il est aujourd’hui temps de trouver de nouvelles stimulations artistiques, dans le respect des attentes de chaque partie et de notre longue amitié », déclarent Luca et Alex. En raison d’accords légaux en vigueur, Alex Staropoli poursuivra l’aventure RHAPSODY OF FIRE, avec, entre autres, Fabio Lione au chant, Tom Hess à la guitare et Alex Holzwarth à la batterie. Conformément à ces mêmes accords et en raison de la propriété partagée du nom d’origine, Luca Turilli sortira désormais ses albums avec un nouveau RHAPSODY, comprenant les membres fidèles que sont Dominique Leurquin, Patrice Guers et Alex Holzwarth.

« Nous souhaitons bonne chance à Luca et à son nouveau groupe », déclare Alex. « Fabio et moi-même sommes extrêmement motivés et plus solides que jamais, et RHAPSODY OF FIRE prévoit déjà une grande tournée mondiale. Plus d’informations concernant le nouveau bassiste et le deuxième guitariste suivront. Restez connectés ! »

Lire la suite…



Interview   

Rhapsody Of Fire à l’âge de glace…


Ils sont peut-être les seuls à se prendre au sérieux et Alex Staropoli s’en désole, bien qu’il comprenne que le style et l’imagerie de Rhapsody Of Fire puisse faire sourire.

Forcés au silence pendant 4 ans à cause d’un procès avec Joey De Maio, Rhapsody Of Fire nous revient avec un Frozen Tears Of An Angel qui se veut plus tranchant, voire, selon les dires du groupe, plus « sombre ». « Sombre » pour Rhapsody Of Fire, cela se traduit en termes d’artwork par un bleu moins clair que d’habitude. Musicalement, si l’emploi de l’adjectif sombre est franchement discutable, il est vrai que le disque constitue un retour aux sources avec des orchestrations plus discrètes et des tempos enlevés.

Comment le groupe a-t-il vécu son absence médiatique, comment ont-ils abordé l’écriture du nouveau chapitre, quel est son avenir à court et à long terme, Luca Turilli a-t-il enfin lu le Seigneur des Anneaux, dont il déclare pourtant s’inspirer ? Mais surtout, quel est leur regard, avec du recul, sur les infâmes premiers clips du groupe ?

Autant de questions auxquelles Alex Staropoli a répondu, avec un accent italien certes à couper au couteau, mais complètement assumé.



Interviews   

Rhapsody Of Fire from the ice age


They’re probably the only ones who take themselves seriously, and Alex Staropoli laments that fact. However, he does understand that the style and imagery of Rhapsody Of Fire can make people smile.

Reduced to silence for four years because of legal issues with Joe De Maio, Rhapsody Of Fire is back with a new album, The Frozen Tears Of An Angel, that the bands deems «sharper», even «darker». For Rhapsody Of Fire, «darker» manifests itself, in terms of artwork, by a slightly less bright blue than usual. Musically speaking, «darker» is debatable ; it is true, however, that the album goes back to the roots, with more discreet orchestrations and faster tempos.

How did the band take their absence from the media ? How did they go about writing this new chapter ? What’s the future of the band ? Did Luca Turilli finally read The Lord Of The Rings, which he says influences him a lot ? But above all, in retrospect, how do they look at the band’s awful first videos ?

many questions that Alex Staropoli answered with the thickest Italian accent on earth.



  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3