ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Steel Panther : « Notre place est dans notre propre monde »


Si Steel Panther entretient toujours une forme d’ambiguïté entre ce qui relève du parodique et de l’authentique dans sa musique et ses textes, au moins le titre de son nouvel album est, lui, sans ambiguïté : Heavy Metal Rules. Steel Panther aime le metal au sens large, de Van Halen à Slipknot, en passant par Alice In Chains. Il aime son côté fédérateur, sa passion, son extravagance, ses travers comme ses forces, et il lui rend hommage avec un cinquième opus toujours aussi coloré et fleuri.

C’est un Michael Starr, frontman de la formation, en pleine marche pour maintenir sa forme physique que nous avons joint au téléphone, afin qu’il nous parle de Heavy Metal Rules, un album qui leur a décidément donné du fil à retordre, et de son rapport au heavy metal, mais aussi de sujets un peu plus « touchy », comme les limites du concept de Steel Panther ou sa place dans le monde de #metoo.

Lire l’interview…



Interview   

Steel Panther met la barre en dessous de la ceinture


Steel Panther fait partie de ces groupes qui, quelque part à l’image d’un Ghost, a réussi à générer un vrai phénomène autour de lui grâce à une combinaison « simple » : une musique s’inspirant des recettes qui ont fait les succès du hard rock, et plus particulièrement celui des années 80, un sens de l’accroche extraordinaire et un univers très marqué, autant visuellement que thématiquement, et pour le moins haut en couleurs. Steel Panther ce sont aussi des jusqu’au-boutistes, ils ont fait du « sex, drugs and rock n’ roll » leur terrain jeu et ils y vont à fond, en ne prenant aucune pincette, et c’est même ça qui plait : cette façon sans vergogne qu’ils ont de dire les pires saloperies, de raconter leurs pires soirées de débauche, de parler plus que vulgairement des femmes, de se moquer du physique des gens… C’est à se demander comment, à l’âge du politiquement correct, cette bande de trublions ne croule pas encore sous les plaintes d’associations diverses et variées.

A l’occasion de la sortie du nouvel album Lower The Bar, nous avons parlé de tout ceci à Satchel, guitariste mais aussi compositeur et parolier du groupe, qui contrairement à certains de ses collègues parvient à suffisamment se discipliner pour répondre convenablement aux questions qu’on lui pose, livrant un entretien certes drôle, mais finalement assez instructif. Demeure cependant cette ambiguïté, ne sachant pas toujours s’il est vraiment sérieux ou s’il se fiche un peu de nous… Mais c’est aussi ça Steel Panther !

Lire l’interview…



News Express   

STEEL PANTHER va entrer en studio en juin


Dans un entretien accordé à Musik Universe, le chanteur de STEEL PANTHER Michael Starr explique que le groupe entrera en studio début juin pour enregistrer son nouvel album. L’objectif est que ce dernier sorte en octobre indique le frontman.



Interview   

Steel Panther : gourmands comme des cochons


Ces mecs sont intenables ! Autant pris individuellement on a nos chances pour tirer quelque chose de sérieux de ces clowns, autant lorsqu’on se retrouve face au chanteur Michael Starr et au bassiste Lexxi Foxx ensemble dans une même pièce, avec qui plus est une télévision qui diffuse des clips hard et glam en fond, ce n’est plus la peine d’y compter. Mais est-ce bien ce que l’on recherche chez Steel Panther ? Ce côté exagéré, caricatural, exubérant : C’EST Steel Panther. Alors tant pis si les deux tiers des questions sont passées à la trappe faute de temps ou si les deux larrons nous perdent dans notre plan d’interview, de toute façon c’est eux qui mènent la barque, divaguant et passant du coq à l’âne. Ils sont inépuisables et les questions ne sont au final là que pour relancer leur gouaille.

Forcément, au programme, beaucoup de misogynie (et que leur hôte soit une femme ne les gênent pas le moins du monde pour déblatérer des saloperies) : on vous invite à compter le nombre de « baiser » et « chatte » contenus dans ces lignes. Mais aussi des anecdotes farfelues à tout-va, même si on ne sait pas toujours bien où situer la vérité, et des piques croustillantes et totalement gratuites à l’encontre d’autres musiciens ou formations. Finalement il y a une certaine forme de générosité chez Steel Panther et c’est d’ailleurs la base de son nouvel album, All You Can Eat, avec cette parodie de La Cène de Léonard de Vinci en guise de pochette, érigée en « symbole pour montrer que c’est pour tout le monde. […] Tu sais, les pizzas, la bière, les bonbons, la drogue, Dio… »

Pour se faire une bonne tranche de rire, c’est par là.



Press Conference   

Steel Panther’s press conference: what did you expect?


Even if we knew what to expect from a Steel Panther press conference – a parodic moment with a lot of nasty jokes – the result exceeded our hopes. Steel Panther isn’t a simple rock band made of prankster musicians. Steel Panther, especially Lexxi Foxx who spend his time fixing his make-up, embodies their character without stepping out of their role for a second.

The music missing is the only thing that makes their press conferences different of their live shows. The joke fest is here, and it starts as soon as they made it in the press area, after a preliminary introduction by singer Michael Starr: “I think we should start this press conference by saying: ‘Montrez-moi vos nichons !’ [‘Show me your tits!’ ] And also: ‘Je bande !’ [‘I’m hard!’]”.

Before letting anyone say anything, the bandmembers started to monopolize the microphones interviewing each other and parodying our profession that, let’s be honest, totally deserves it.

Click here for more…



Conférence De Presse   

Conférence de presse de Steel Panther : vous vous attendiez à quoi ?


On a beau savoir à quoi s’attendre d’une conférence de presse de Steel Panther, à savoir un moment parodique avec des blagues salaces à tout va, le résultat dépasse les espérances. Steel Panther n’est pas un simple groupe de rock composé de musiciens ayant la vanne facile. Steel Panther, notamment Lexxi Foxxx qui passe son temps à se remaquiller, incarne sa parodie sans en sortir un seul instant.

Seule la musique manque pour faire d’une de leurs conférences de presse un spectacle équivalent à un de leurs shows. Car le festival de répliques est bien là et ce dès les premières secondes de leur arrivée dans l’espace presse, après une chute préalable du chanteur Michael Starr : « Je pense qu’on devrait commencer cette conférence de presse en disant : ‘Montrez-moi vos nichons !'(en français dans le texte) et aussi : ‘Je bande !’ (idem) ».

Avant de laisser quiconque s’exprimer, les membres du groupe décident de monopoliser les micros et commencent à s’interviewer eux-mêmes, parodiant notre profession qui l’a, admettons-le, bien mérité :

Revivre cette conférence…



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3