ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Strigoi : la bande-son de l’effroi


Le but avoué de Strigoi – projet du guitariste de Paradise Lost, Gregor Mackintosh, créé avec le bassiste Christ Casket suite à l’arrêt de Vallenfyre – est de retranscrire musicalement les sentiments d’horreur et d’effroi. Autant dire que ces dernières années, avec les décomptes macabres aux infos, le senti d’enfermement et les retombées psychologiques en tout genre, ils ont été servis en la matière, même si à titre personnel, Gregor, en bon solitaire, a plutôt apprécié certains aspects de la pandémie… Bref, pour parvenir à leur objectif, ils recourent à tous les moyens : de la lourdeur doom la plus suffocante à la vitesse grind la plus terrassante, en passant par quelques effets sonores pour rendre les atmosphères encore plus palpables, sans oublier quelques filets de lumière pour mieux nous replonger dans le noir. Avec son second album Viscera, Strigoi, a peaufiné sa formule, moins brut que le premier album, Abandon All Faith, et plus travaillé sur le plan sonore.

Nous en discutons ci-après avec Gregor Mackintosh qui, à l’inverse de Nick Holmes dans Bloodbath, trouve allègrement son inspiration dans l’horreur bien réelle de la vie, plutôt que dans la fiction. L’occasion aussi pour lui, notamment, de déplorer l’uniformisation du metal et de revenir sur le cas du batteur Waltteri Väyrynen, récemment parti de Paradise Lost pour rejoindre les rangs d’Opeth.

Lire l’interview…



Chronique   

Strigoi – Viscera


Alors que vient de sortir le nouvel album de Bloodbath, ce club de gentlemen du metal réunis autour du culte du death old school auquel Nick Holmes de Paradise Lost prête sa voix, c’est au tour de Greg Mackintosh, guitariste des Anglais, d’offrir un nouvel épisode de ses escapades en terrain fangeux. Cependant, alors que Bloodbath applique une formule assez rudimentaire dont la vocation ne dépasse pas l’hommage à l’âge d’or du death metal, Strigoi démontre une ambition plus personnelle. Entre Vallenfyre — projet cathartique mené par Greg Mackintosh suite au décès de son père — et Strigoi, l’écart est mince, mais commence à se dessiner plus nettement. A la fois exutoire débridé et retour nostalgique sur les sons de son adolescence, Vallenfyre amalgamait à un death originel fortement chargé de doom des fragments de grindcore, de crust punk et de black metal en un défouloir que le premier album de Strigoi canalisa un peu. La limite entre les deux projets tenait surtout initialement à la raison d’être particulière de Vallenfyre, naturellement parvenue à son terme. Le chapitre du deuil refermé, Strigoi en ouvrait un nouveau, peu différent sur le fond, mais remanié sur la forme. Les inspirations musicales, similaires, y bénéficiaient d’un travail plus approfondi et d’un traitement moins chaotique.

Lire la suite…



News Express   

STRIGOI dévoile le clip vidéo de la nouvelle chanson « An Ocean Of Blood »


Le groupe de blackened death doom STRIGOI sortira son nouvel album, intitulé Viscera, le 30 septembre 2022 via Season Of Mist. En savoir plus …



News Express   

STRIGOI dévoile la nouvelle chanson « King Of All Terror »


Le groupe de blackened death doom STRIGOI sortira son nouvel album, intitulé Viscera, le 30 septembre 2022 via Season Of Mist. En savoir plus …



News Express   

STRIGOI : les détails du nouvel album Viscera ; clip vidéo de la chanson « Hollow » dévoilé


Le groupe de blackened death doom STRIGOI sortira son nouvel album, intitulé Viscera, le 30 septembre 2022 via Season Of Mist. En savoir plus …



News Express   

STRIGOI (avec Greg Mackintosh de PARADISE LOST) signe chez Season Of Mist


La label Season of Mist a annoncé la signature de STRIGOI, projet né des cendres de VALLENFYRE avec Greg Mackintosh (PARADISE LOST) et Chris Casket. En savoir plus…



Radio Metal   

L’année 2019 vue par le staff


Être objectif est rarement chose aisée. Pour ce faire, il faut savoir prendre du recul, ranger de côté ses opinions plus ou moins tranchées et mettre en veille ses appétances musicales. Être objectif, c’est ce que nous essayons de faire toute l’année, parfois avec réussite, parfois… moins. Difficile d’être impartial lorsqu’un album vous pousse à vous cisailler les artères ou au contraire vous donne l’irrépressible sentiment de chevaucher une licorne avec lance-flammes et bas de caisse intégrés.

Aussi lorsque arrive l’heure du top staff de l’année, c’est toujours avec un grand soulagement que l’on saisit à bras le corps sa subjectivité pour dire : j’aime ça, ça et ça. Et puis c’est tout. Bordel ! Entre révélations, addictions éternelles et plaisirs coupables, vous trouverez ici les albums qui ont fait la joie des membres de l’univers étendu de Radio Metal, qui leur ont fait vibrer les esgourdes de plaisir et qui resteront au panthéon de l’Histoire du metal. Peut-être.

Sur ce, très bonne lecture et n’hésitez pas à donner vos tops personnels en commentaires !

C’est à découvrir dans la suite…



News Express   

STRIGOI dévoile le clip vidéo de la nouvelle chanson « Carved Into The Skin »


Le projet de metal extrême STRIGOI sortira son premier album, intitulé Abandon All Faith, le 22 novembre via Nuclear Blast. En savoir plus…



Interview   

Strigoi : du tombeau au berceau


Vallenfyre avait été créé en 2010 dans des circonstances tragiques : Gregor Mackintosh avait besoin d’un exutoire cathartique suite au décès de son père. Un projet qui était vite devenu un retour aux sources pour le guitariste de Paradise Lost, se replongeant dans ses premiers amours de jeunesse dans la musique extrême. Après trois albums, Vallenfyre était arrivé en bout de course, mais Mackintosh a clairement pris goût à sa double vie. Un équilibre s’était créé après la redécouverte des joies cachées et pures de l’underground face au feu des projecteurs qu’il connaît depuis trente ans avec son groupe principal.

Rien d’étonnant, donc, à ce qu’un nouveau projet soit né fin 2018 dans le tombeau de Vallenfyre : le bien nommé Strigoi, fondé avec le bassiste-parolier Chris Casket. Strigoi reprend ainsi les fondamentaux de Vallenfyre pour les affiner, les développer et les emballer dans une dose de théâtralité. Si Paradise Lost représente le penchant mélancolique de Mackintosh, Strigoi sera sa version horrifique et malfaisante.

C’est ce que nous explique en substance Gregor Mackinstosh, traçant les liens entre Vallenfyre, Paradise Lost et Strigoi, ainsi que la genèse de ce premier album au titre sans équivoque : Abandon All Faith, symbole de son militantisme athée et d’une obsession parmi d’autres dont il nous parle ci-après…

Lire l’interview…



Chronique   

Strigoi – Abandon All Faith


Vallenfyre est mort, vive Strigoi. Le projet parallèle du guitariste compositeur de Paradise Lost, Greg Mackintosh, a officiellement pris fin en 2018. Vallenfyre avait pour vocation initiale de soulager Mackintosh du deuil de son père John, un projet cathartique et chaotique qui a donné lieu à trois opus voyant le musicien remonter ses origines musicales dans le punk hardcore, le crust punk, le grindcore, le death metal et le doom. Pour le guitariste, Vallenfyre n’avait plus réellement de raison d’être, ayant largement rempli son office. Pour autant, la créativité de Greg devait s’illustrer d’une autre façon, Paradise Lost n’étant plus à même d’entretenir les passerelles avec la musique underground que le musicien apprécie tant. Ainsi est né Strigoi, du nom des esprits troublés de la mythologie roumaine qui reviennent à la vie sous différentes formes. Strigoi permet à Greg Mackintosh d’assouvir ses penchants pour la musique extrême, empruntant – même si la parenté ne trompera personne – une forme plus théâtrale et presque plus grandiloquente que la brutalité primitive de Vallenfyre.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3