ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gnô : malades increvables


Il est temps de s’intéresser à Gnô. Mais pour de vrai : pas en tant que « ancien side project » du guitariste Christophe Godin, mais bien en tant qu’entité indépendante. Car voilà plus de seize ans que le groupe existe, a une carrière et une musique qui lui est propre. Et le départ, il y a trois ans, de Christophe Godin, même s’il a d’abord créé de grandes incertitudes quant à l’avenir du projet chez ses membres restants, ne change rien à cela.

Encouragés par leur label Send The Wood, Gaby Vegh et Peter Puke ont décidé de faire perdurer Gnô et son identité. C’est donc avec un nouveau guitariste, Djul Lacharme, et un nouvel album, Sick Princess, dont le nom indique clairement une envie de continuité que Gnô réaffirme son envie de continuer « jusqu’en l’an 3000 ».

A cette occasion, Gaby nous a parlé de ce qu’était Gnô, musicalement, humainement, mais aussi professionnellement.

Lire l’interview…



Interview   

Arno Strobl au carnaval du rire qui tue


Arno Strobl n’est pas simplement un habitué des interviews sur notre antenne, en fait, on devrait bientôt lui envoyer sa carte de fidélité plastifiée. De Combat Nasal, compilation téléchargeable gratuitement dédiée aux découvertes de l’underground metal, à 6h33, une de ses dernières grandes collaborations musicales en date, en passant par certains de ses projets plus obscures, on a l’impression d’avoir déjà parlé de tout avec le chanteur/journaliste/découvreur de talents ces dernières années.

On pensait donc avoir tout dit avec Arno Strobl et pourtant il n’arrête jamais d’apporter du neuf dans ses œuvres. Après avoir bien ratissé les occupations et les opinions (que ce soit sur l’industrie musicale ou sur la cuisson des pâtes) de l’homme en 2012, en parlant de 6h33, qui serait, selon ses dires, ce qu’aurait été Carnival In Coal, son ancien groupe, aujourd’hui, il s’apprête à revenir en 2014 sous cette bannière pour jouer sur scène l’album Vivalavida pour ses 15 ans, mais sans son vieux comparse Axel Wursthorn et avec une équipe de zicos triée sur le volet. Un retour sur son passé musical inattendu de la part de celui qui déclarait avoir fait le tour dans le genre musical incarné par Carnival In Coal et vouloir explorer de nouveaux chemins. Mais cela n’arrive qu’en parallèle de ce qui est vraiment sa nouvelle œuvre, avec la sortie du premier album de son projet avec le multi-instrumentiste Déhà : We All Die (Laughing).

Ce fut donc notre premier sujet dans cette interview avec le chanteur, qui vit là plus qu’un simple projet mais a lancé un vrai groupe, avec un avenir dans d’autres disques (peut-être un album concept sur la cuisine italienne, nous avoua-t-il à moitié en plaisantant en off) et sur scène, en parallèle d’autres projets qui, eux, restent à réaliser, que ce soit en solo ou avec les amis qu’il s’est fait dans 6h33.

Lire et réécouter l’interview…



Metalanalyse   

6:33 complète l’expérience avec Arno Strobl et s’ouvre des portes


6:33, c’est un univers musical maîtrisé, un patronyme insolite, un concept décalé sur scène avec des musiciens qui s’encagoulent le temps d’un live. C’est surtout, au vu de ce deuxième et nouvel album The Stench From The Swelling (A True Story), un groupe décomplexé qui ne s’enferme dans aucun style musical. Il y a un an, 6:33 sortait un EP sous forme numérique, Giggles, Garlands & Gallows. Trois titres pour faire attendre l’arrivée d’un véritable album physique et trois titres prometteurs : « Giggles, Garlands & Gallows » part 1 & 2 et « I Like It ». Et manifestement, le contenu de cet EP avait suffi à en faire saliver plus d’un.

Le groupe signait aussi une collaboration qui n’était pas passée inaperçue puisque Arno Strobl, chanteur de feu Carnival In Coal, était venu poser sa voix et son écriture sur les trois titres. Avec The Stench From The Swelling (A True Story), 6:33 remet le couvert avec le chanteur et parachève l’ébauche de cet EP pour en faire un véritable album. Quatre nouveaux morceaux viennent ainsi s’ajouter aux trois morceaux précédemment cités.

Lire la suite…



Interview   

6:33 et Arno Strobl : le point sur l’avenir


L’EP issu de la collaboration entre Arno Strobl et 6:33 devait donner suite à un album. L’ex-Carnival In Coal avait au départ fait preuve de réticence par rapport à cette collaboration, dans la mesure où elle l’emmenait sur un terrain qu’on lui connaissait déjà. L’homme, il y a encore quelques années, aurait catégoriquement refusé de participer à un tel projet ou de faire un concert avec. Mais l’entente et la plaisir de faire de la musique ensemble ont eu raison de ces réticences. L’EP Giggles, Garlands & Gallows était sorti début 2012 dans une édition digitale gratuite et faisait office d’apéritif pour un album, The Stench From The Swelling (A True Story), qui sortira le 26 avril. Entre temps, le groupe s’est produit à quelques reprises sur scène avec Arno.

Il est donc temps de faire le point. Cet album n’est-il que l’accomplissement et donc la fin de cette collaboration ou bien les choses ont-elles évolué ces derniers mois, au vu de cette alchimie qui fonctionne et les retours extrêmement positifs du public ? Et surtout, les nains mis en scène dans l’EP de l’an dernier ont-ils réussi à débusquer le serial killer qui s’en prenait à eux ?

Flo, le chanteur du projet, sera notre invité téléphonique dans Anarchy X demain soir dès 20h30 pour nous (et vous) répondre. Vos questions sont les bienvenues sur Facebook, Twitter, le chat ou directement à l’antenne auprès de l’intéressé par téléphone (+339 77 21 75 22) ou par skype (pseudo : radiometal).

Réécouter l’interview : [audio:interviews/Interview 633.mp3|titles=Interview 6:33]



Vide(o)rdure   

Metal Versus Tournament : les Dark Légionellose montent sur le ring



Quand un jour, un mec (ou une assemblée diabolique) a inventé la télé-réalité, tous les penchants voyeurs refoulés de l’humanité ont explosé. Non pas pour l’intérêt sociologique de l’expérience, mais simplement pour guetter le moindre bout de crise idiote qui résultera de la confrontation d’une bande d’inconnus dans un espace clos avec rien d’autre à faire que de se tirer dans la pattes, tirer (sur) tout ce qui bouge, tirer un trait sur toutes ces disputes et recommencer.

Et quand un jour, on a appris qu’un gars (ou un conglomérat de suppôts de Satan) a eu l’idée de faire une émission de télé-réalité (mais sur le web) avec des musiciens de metal, qui plus est baptisée Metal Versus Tournament, on a tout de suite imaginé les cymbales qui volent comme des frisbees mortels, les pieds de micro transformés en pals ensanglantés, et les cordes de guitare utilisées pour étrangler ses adversaires. Alors qu’en réalité, il s’agissait de prendre cinq zicos issus de différents groupes de metal qui ne se connaissent pas pour les enfermer dans une salle pour créer une chanson en une journée.

Mais on ne désespérait pas de voir planer le frisbee de la mort…

Voici le premier épisode.



Blow Up Your Video   

6h33 & Arno Strobl : n’ayez pas peur de dire « J’aime »


On parle beaucoup de talents français en ce moment et de la meilleure façon de les révéler ou de les récompenser. Mais la première victoire que mérite un groupe, un très bon groupe a fortiori, c’est d’avoir droit à un bon coup de projecteur braqué sur lui pour que le public ne voit que lui. Par exemple, en période de Victoires de la Musique, dans les colonnes du Plus du Nouvel Obs, on a pu voir passer la chronique de Thomas Gouritin, co-fondateur de Time To Blast, qui nous offrait en réaction aux nommés (Lou Doillon, BB Brunes, Raphaël et Skip The Use) en meilleur album rock de l’année lors de la cérémonie officielle sa contre-liste des nommés avec, dans le lot, 6h33 & Arno Strobl et leur concept-EP Giggle, Garlands, & Gallows, sorti l’an dernier, et qui était disponible gratuitement un mois durant en téléchargement. Un EP que vous avez donc téléchargé à ce moment-là parce que vous êtes des gens très malins, n’est-ce pas ?

En tout cas, même si ni 6h33, ni aucun autre groupe de cette liste n’a eu de Victoire de la Musique cette année, on ne saurait faire autrement qu’aller dans le même sens. D’abord parce qu’on suit 6h33 depuis un moment, ayant découvert leur talent en 2011 dans notre émission High Hopes. Ensuite parce qu’Arno Strobl est lui-même un important découvreur de talents qu’on doit applaudir pour ce qu’il fait notamment avec la compil’ gratuite Combat Nasal. Et enfin parce qu’ensemble ils font de très bonnes choses (et on retient notre enthousiasme parce qu’on est déjà pas loin de tomber dans l’éloge), comme ce tout nouveau clip pour la chanson « I Like It », extraite de leur EP.

A voir dans la suite…



Interview   

6:33 et Arno Strobl : nains, clowns, spaghettis et industrie du disque


Il vous reste moins de 24 heures pour télécharger gratuitement et légalement l’EP de 6:33 & Arno Strobl, Giggles, Garlands & Gallows. Un disque de trois chansons pour 25 minutes de musique – sans surprise quand on connaît le passif d’Arno – déjantée.

L’ex-Carnival In Coal (entre autres…) et désormais journaliste musical et responsable de l’initiative Combat Nasal, a choisi de participer pleinement le temps d’un EP au travail de ce groupe français dont la musique ne dépaysera pas les amateurs de Faith No More, de Mr Bungle ou, justement, de Carnival In Coal. L’homme a cependant hésité, car il souhaitait se faire connaître pour autre chose, étant donné la diversité de ses goûts. Comme l’on pouvait s’y attendre au vu de cette association plus que cohérente, à l’écoute d’un tel album, une seule réaction possible, qui fut d’ailleurs celle exprimée dans les studios de Radio Metal à la première écoute de l’EP : « Je ne comprends rien à ce que j’écoute, mais c’est coooool ! ».

Cet EP disponible durant un temps limité gratuitement en format digital, sortira d’ici quelques mois sur un support physique avec des titres supplémentaires. Une habile manière de faire du teasing, dans un contexte de bouleversement de l’industrie de la musique, dont les différents acteurs tâtonnent pour trouver des moyens alternatifs de se développer, de se diffuser et de vivre, tout simplement.

Un entretien fleuve dont les ramifications nous ont naturellement conduit à l’actualité musicale d’Arno, à sa compilation Combat Nasal et évidemment à des considérations culinaires indispensables pour comprendre réellement son œuvre et celle de 6:33.

Lire et réécouter l’interview…



CR De Festival   

Hellfest 2011 : le fil rouge du vendredi 17 juin


Du 17 au 19 juin 2011, nous vous proposons un fil rouge en direct du Hellfest. Ce dernier se déroule à Clisson sous trois jours et réunit 80 000 personnes. Morbid Angel, Rob Zombie, In Flames, Coroner, Scorpions, Ozzy Osbourne, Kyuss Lives! font partie des principales attractions de ce festival. Mais ils ne sont pas les seuls puisque près de 120 groupes sont présents au Hellfest. Un live report intégral de l’événement en instantané sans oublier des séquences backstages exclusives avec les artistes : voilà ce que vous propose Radio Metal durant ces trois jours de metal à Clisson.

C’est parti pour le fil rouge de la journée du vendredi 17 juin. Pour voir l’avancée de notre reportage, il vous suffit de recharger la page. Dans le but d’avoir une navigation optimale pour la lecture de ce fil rouge nous vous conseillons vivement d’utiliser le navigateur Firefox. Retrouvez également les fils rouges du jeudi 16, samedi 18 et dimanche 19 juin.

Lire la suite…



Interview   

Arno Strobl vous présente le deuxième volume de Combat Nasal


Arno Strobl (à gauche sur la photo) sera notre invité ce soir à 20h30 dans le cadre de l’émission High Hopes. Il nous parlera de Combat Nasal, la compilation téléchargeable gratuitement sur MySpace qui existe grâce à son initiative. Cette compilation non-commerciale sortira son deuxième volume dans les prochains jours en ayant toujours pour mission de donner la parole aux artistes français et internationaux méconnus. 13 groupes seront mis en avant dans la compilation qui sera entièrement diffusée ce soir dans High Hopes.

Rendez-vous dès 20h sur le chat de Radio Metal pour échanger dans la sérénité et dire de grosses bêtises.

Edit : Réécoutez l’émission :

Ou l’interview seule :



Potin   

Arno Strobl chronique 2010 : la classe


S’intéressant de près aux artistes émergents (comme en témoigne d’ailleurs Combat Nasal, sa récente compilation de coups de cœur que vous pourrez bientôt découvrir en sa compagnie dans High Hopes), il n’est pas surprenant que le bilan albums d’Arno Strobl (ex-Carnival In Coal, Maladaptive…) soit très majoritairement constitué de perles inconnues au bataillon.

Comme simplement les citer ne leur rendrait pas justice, Arno a choisi de leur consacrer quelques lignes et de vous les présenter.

Cliquez ici pour découvrir son bilan musical.



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3