ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

In Flames a-t-il encore la flamme ?


Une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui, In Flames est loin de faire l’unanimité parmi ses plus anciens fans. Il faut dire que le groupe s’est métamorphosé, de manière particulièrement évidente depuis Reroute To Remains, pour proposer une musique davantage dans l’air du temps, sans pour autant perdre son identité. Mais In Flames, eux, les ronchons, ça ne les intéressent pas. Peut-être ont-ils raison car d’une part, comme le précise le frontman Anders Fridén, la popularité du groupe n’a cessé de croître et puis parce qu’il est clair que, lorsqu’on est artiste, contenter tout le monde relève souvent d’une mission impossible. Alors autant de prime abord se contenter soi-même. Encore faut-il avoir la flamme avec soi.

Justement, le doute s’est installé dernièrement suite à un événement : le départ du fondateur du groupe et l’un des principaux compositeurs, Jesper Strömblad. Problèmes d’alcool, relation émoussée entre membres du groupe ; on vous passe les détails mais une question vient à l’esprit : quel en sera l’impact sur la musique du groupe ? Fridén y répond de manière claire : « très honnêtement, ce n’est pas très différent. Pour nous, ce départ n’est pas si grave. » D’ailleurs les problèmes qui ont mené au départ de Strömblad ne semblent pas tout neufs, « ça fait un bon moment qu’on cachait ces problèmes » confie Fridén, et de toutes façon, selon ce dernier « In Flames est bien plus important que moi, Björn, Peter, Daniel et Jesper en tant qu’individus. » Il suffit par ailleurs d’écouter le nouvel album du groupe, Sounds Of A Playground Fading, pour s’en rendre compte : In Flames fait son bonhomme de chemin comme si de rien n’était. On repart là où on s’est arrêté sur A Sense Of Purpose, on reprend certaines idées pour les développer, on en introduit de nouvelles, etc.

Mais laissons le chanteur lui même expliquer tout ceci…

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3