ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

L’émotion à son comble


On n’y était pas et c’est Chris Epting qui nous rapporte la scène. Après il ne faut pas spécialement avoir mené des études de psychologie pour imaginer l’intensité de la rencontre entre Mike Portnoy et la famille de James « The Rev » Sullivan, le batteur décédé du groupe Avenged Sevenfold que Mike a remplacé… Les protagonistes se sont en effet rencontrés pour la première fois à l’occasion d’un concert d’Avenged Sevenfold en Californie, le 17 septembre dernier. L’émotion devait être à son comble à tous les niveaux. Sur un plan musical il faut savoir que The Rev’ vouait une admiration sans borne à l’ancien batteur de Dream Theater. Une admiration dont avait bien évidemment connaissance la famille du défunt musicien.

Chris Epting nous raconte la scène :

« Mike et Joe Sullivan (le père de The Rev’) se sont embrassés. Puis Mike a congratulé Barbara (la mère du batteur) ainsi que les deux soeurs de Jimmy. Il y avait des larmes. Le partage d’histoires. Et beaucoup d’émotion. Mike a fait part à la famille Sullivan combien il ressentait la présence de Jimmy dans l’atmosphère chaque nuit où le groupe se produisait. Et tout ce que cela signifiait pour lui de jouer de la batterie dans le groupe. Joe a rappelé aussi à Mike combien Jimmy l’adorait. Des photos ont été prises. Beaucoup d’étreintes. Beaucoup de larmes. Beaucoup de partages d’anecdotes.”

C’est dingue la vie parce que rien que le fait de penser à certaines situations peut nous donner des frissons…



Interview   

AVENGED SEVENFOLD : L’INTERVIEW CAUCHEMAR



Avenged Sevenfold depuis le 28 décembre 2009 c’est l’histoire d’une tragédie. Une histoire qui a meurtrie des milliers de cœurs en acier. C’est aussi une histoire de mains tendues, de compassion et de soutien. C’est l’histoire d’une bande de potes qui ont voulu honorer un autre pote, tragiquement disparu, en finissant le travail qu’ils avaient commencé tous ensemble. C’est aussi l’histoire d’une idole qui dé cide d’inverser les râles, d’emprunter le siège que son admirateur a laissé vacant, de s’assoir dans son ombre pour, à son tour, admirer.

On dit souvent que de la douleur naissent les chefs-d’œuvres. Même si le terme est fort dans le cas pré sent, force est de constater qu’Avenged Sevenfold a accouché de sa meilleure œuvre, une œuvre à jamais marqué e d’une aura que seule la douleur est capable de créer.

Il y avait tant de sujets que l’on aurait pu aborder avec Zacky Vengeance, guitariste rythmique, fondateur du groupe et surtout ami de James « The Rev » Sullivan. Une interview qui aurait pu être profondément captivante là où il n’a été possible que de survoler un gouffre. En effet, les conditions de notre rencontre avec Zacky furent catastrophiques : report de l’interview de deux heures, puis retard de quinze minutes, une friture abominable sur la ligne, des coupures de communication à trois reprises et un manager qui annonce plus que deux minutes d’entretien après à peine neuf laborieuses minutes. C’est ça aussi, parfois, les grosses machines : un abattoir.

N’ayons pas peur des mots, cet entretien fut un véritable cauchemar. Tiens, ça tombe bien, c’est justement la ligne directrice de l’album d’Avenged Sevenfold : Nightmare. Donc, en fin de compte, on peut dire qu’on a bon !

Lire la suite…



Interviews   

Avenged Sevenfold : The Nightmare Interview


Avenged Sevenfold, since the 28th of December 2009, is the story of a tragedy. A story that managed to hurt and move thousands of metal hearts. It’s also a story of helping hands, of compassion and support. It is the story of a band of buddies who wanted to honour the memory of another friend, who tragically passed away, by finishing a work that they had started together. It’s also the story of an idol who decides to reverse roles, to borrow the seat left vacant by his admirer, and to sit in his shadow to in turn admire.

It is often said that masterworks emerge from pain. Even if the word is a little strong in this case, one has to admit that Avenged Sevenfold gave birth to its best work so far, an opus forever coined with an aura that only pain can create.

There were so many topics that we could have discussed with Zacky Vengeance, rhythm guitarist, founder of the band, but above all friend of James « The Rev » Sullivan. The interview could have been deeply captivating, but it ended up with a bitter feeling that we were just flying over an abyss without diving into it. The conditions of our interview with Zacky were indeed catastrophic: after a 2h-postponement of the interview and 15 minutes delay, there was crackling on the phone-line and three cuts. Finally, the manager announced that there were only two minutes left after just 9 tedious minutes of interview. Big machines can also be, sometimes, slaughterhouses.

Let’s not fear big words, this interview was a proper nightmare to conduct. What a lucky coincidence! It’s precisely the theme of Avenged Sevenfold’s new album: Nightmare. So all in all, we can say that we fitted the topic pretty well!

Read the interview here…



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3