ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Carnet De Route   

Bangkok, l’autre Cité Des Anges et du Metal


Le long des Khlongs (canaux) de la ville-province-mégalopole de Thaïlande s’égrène une vie toute sauf reposante : Bangkok, la Cité Des Anges (la signification en Thaï) de l’Asie du sud-est ne dort jamais, suinte, ronronne, brûle et se consume vingt-quatre heures sur vingt-quatre au gré des embouteillages prodigieux, des marchés merveilleux de couleurs et de richesses, des odeurs de nourritures aux milles origines, des histoires et parcours fascinants des quinze millions d’habitants du Grand Bangkok. De ce volcan en fusion permanente a émergé une scène Metal incarnée par des hommes, des lieux et des événements qui donnent une identité propre au Metal Made In Thaïlande, une scène en constant devenir, encore loin du bouillonnement Indonesien, la Mecque du Metal d’Asie du Sud-Est actuel, mais un vivier passionné et passionnant, solidement ancré et niché dans les ruelles sombres des artères de Bangkok, au su et au vu de qui veut bien le chercher, agrippant parfois la vague populaire mais dévoilant ses plus profondes ramifications dans l’underground.

Lire la suite.



Nouvelles Du Front   

Meurtre d’un chanteur de black metal en Thaïlande : comme un goût de redite


Si depuis plus de deux mois la Thaïlande occupe l’espace médiatique avec une crise sociale sans précédent, ayant conduit la population à exprimer son ras-le-bol dans la rue, avec pour objectif de faire tomber la Première Ministre du pays, Yingluck Shinawatra, c’est un fait divers, pour le moins déroutant, qui vient s’intercaler dans le fil d’actu des médias généralistes. Et il n’a rien de politique.

Metro News a dévoilé hier, 15 janvier, une affaire de meurtre qui, si elle peut paraître insensée pour le citoyen lambda, ne sera pas sans rappeler à la communauté metal une histoire pour le moins similaire vieille de plus de vingt ans, une de celles qui a fait la légende du black metal (voire du metal en général) : le 11 août 1993, la scène black metal norvégienne attirait tous les regards du monde après que Varg Vikernes ait assassiné de vingt-trois coups de couteau Euronymous (de son vrai nom, Øystein Aarseth), leader du groupe Mayhem et gérant du label Deathlike Silence Productions. Et aujourd’hui, bis repetita (ou presque) : Prakarn Harnphanbusakorn, jeune fan de la formation de black metal thaïlandaise Surrender Of Divinity a, avec pour seul motif le fait que son chanteur Samong Traisattha ne soit pas « un vrai sataniste », décidé de le lui faire payer de la plus brute des manières : trente coups de couteau !

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3