ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Opeth: information-hunting in the toilet


Every new Opeth release is quite a formidable event in the metal world. And as it happens, the Swedish quintet will deliver their tenth record, entitled Heritage, on 20th September. We met frontman Mikael Åkerfeldt a few hours before he was to tread the boards at Clisson on 19th June, and took this opportunity to ask him a few questions in a very relaxed manner. Said questions revolved around this new album, the departure of keyboardist Per Wiberg and the status of his project with Steven Wilson (Porcupine Tree).

But before that, in order to stay true to ourselves, we couldn’t resist talking about an anecdote according to which Mikael was once caught in the toilet doing number two when the show intro started to play : « It’s true and it was one of those rubber shits that never ends! I had to go on stage unfinished but nobody knows… There was another time were everybody had to go to the toilet before the show and somebody clogged the toilet up. We flushed it right before going on stage and shit just came out all over the floor. The intro was running and we were laughing so hard that we couldn’t look cool! » This kind of fecal misadventure would probably have been better suited for Mikael’s other band, Bloodbath, than for the very classy Opeth:  » Yeah shit is part of our image », the singer agrees. Maybe Bloodbath should make that the theme of one of their future songs? « Yeah ! Maybe we should. That’s good inspiration. »

Read more…



Interview   

Opeth : prise d’information au détour des toilettes


Chaque sortie d’un nouvel album d’Opeth est aujourd’hui un événement dans le milieu du metal. Or, justement, le quintette suédois s’apprête à révéler au monde, le 20 septembre prochain, son dixième opus, dénommé Heritage. Nous en avons donc profité pour interpeller et questionner le frontman Mikael Åkerfeldt, brièvement et en toutes décontraction, quelques heures avant qu’il ne foule les planches le 19 juin dernier à Clisson. Nos interrogations portaient bien entendu sur ce nouvel album mais également sur le départ du claviériste Per Wiberg ainsi que sur l’avancement de son projet avec Steven Wilson (Porcupine Tree).

Cependant, fidèle à notre sens des priorités, nous ne résistons pas à évoquer en premier lieu une anecdote selon laquelle Mikael se serait un soir fait surprendre par l’introduction du concert qui débutait alors qu’il était encore au toilettes pour déposer la grosse commission : « C’est vrai et c’était une de ces merdes en caoutchouc qui n’en finissent pas ! J’ai dû monter sur scène sans terminer mais personne ne le sait… Il y a eu une autre fois où tout le monde devait aller aux toilettes avant le show et quelqu’un a bouché les toilettes. On a tiré la chasse juste avant de monter sur scène et de la merde a commencé à se déverser partout sur le sol. L’intro avait débuté et nous riions si fort que nous n’avons pas réussi à avoir l’air cool ! » De petites mésaventures fécales qui auraient certainement mieux convenus à l’autre groupe de Mikael, Bloodbath, plutôt qu’Opeth, trop classieux : « Ouais, la merde ça fait partie de notre image » acquiesce le chanteur. Peut-être qu’un jour Bloodbath en fera le thème d’une de ses chansons, qui sait ? « Ouais ! peut-être que nous devrions le faire. C’est très inspirant. »

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Accept @ Lyon
    Slider
  • 1/3