ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Green Carnation bourgeonne à nouveau


Durant ses sept années d’activité depuis son premier album, Journey To The End Of The Night – sorti dix ans après la formation du groupe et qui fête cette année ses vingt ans –, Green Carnation a été un groupe difficile à suivre. Après un changement presque total de line-up, à l’exception du guitariste-leader Tchort, suite au premier disque, et d’incessants changements de direction musicale, il faut croire que Green Carnation s’est perdu lui-même : en 2007 le groupe se séparait.

Pourtant, nul doute que les Norvégiens possédaient une fibre artistique singulière, capable des plus belles étincelles d’inspiration, que ce soit avec l’audace du désormais culte Light Of Day, Day Of Darkness – constitué d’une seule chanson de soixante minutes – ou les élans plus pop rock d’A Blessing In Disguise. C’aurait été dommage que l’histoire s’arrête là.

Tchort et sa bande étaient visiblement du même avis, puisque, après un retour ponctuel sur les planches en 2014, puis une célébration des quinze ans de Light Of Day, Day Of Darkness, le retour est désormais bel et bien acté avec un nouvel album : Leaves Of Yesteryear. Cinq chansons avec lesquelles Green Carnation jette un œil sur son passé, y met de l’ordre et de la cohérence, pour mieux aborder l’avenir. Car le groupe ne compte pas s’arrêter là, avec notamment un projet à long terme qui devrait ravir les fans et sur lequel il a déjà commencé à plancher, comme nous l’explique le chanteur Kjetil Nordhus dans l’entretien fleuve qui suit.

Lire l’interview…



Interview   

In The Woods… a retrouvé son chemin


In The Woods... - Anders KobroIn The Woods… a toujours été un groupe part, mené par le batteur Anders Kobro et les deux frères jumeaux Christian « X » Botteri (guitare) et Christopher « C:M. » Botteri (basse), cultivant au début le mystère avec des photos de forêts en lieu et place des traditionnelles photos de groupe, et ayant sorti entre 1995 et 1999 trois albums très distincts, salués comme des œuvres uniques, avant de jeter l’éponge. Depuis lors, si les jumeaux se sont faits assez discrets, si ce n’est en participant au premier album de Green Carnation en 2000 avec l’ex-Emperor Tchort, groupe qui était lui-même le prémice d’In The Woods lorsqu’il a été formé en 1990 (vous suivez ?), Kobro, lui, a été très actif, non seulement dans la scène metal avec, là aussi, Green Carnation ou Carpathian Forest, mais également des contributions hors metal.

Bref, tout ça pour dire qu’In The Woods… est de retour avec un nouvel album, Pure, et un line-up recentré sur ses trois compositeurs ainsi qu’un nouveau venu, le chanteur-claviériste James Fogarty, afin de reprendre les choses là où ils s’étaient arrêté dix-sept années plus tôt. C’est donc pour parler de tout ça, du split jusqu’à la reformation et la conception de l’album que nous nous sommes entretenus avec Anders Kobro. Un entretien qui va en profondeur et qui aborde également des sujets plus généraux sur In The Woods… et la carrière du batteur.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3