ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Stephen Carpenter (Deftones) : bénis soient ceux qui téléchargent (même illégalement)


Le problème du téléchargement illégal fera très probablement débat jusqu’au jour où, dans un monumental holocauste informatique, Internet connaîtra une mort violente. Le World Wide Web est un Far West high-tech complexe avec ses pionniers du code HTML, ses constructeurs de réseaux de chemins de fer sociaux, ses filles de mauvaise vie dans leurs bordels qu’on trouve en tapant trois ou quatre lettres dans un moteur de recherche, et ses bandits, qu’ils soient simples voleurs de pommes mp3 ou hackeurs-pilleurs de trains numériques.

Mais, même une fois que les lois de la côté Est ont fini par s’imposer au bord du Pacifique, la Californie n’a jamais été débarrassée de la moindre criminalité, il y aura toujours des gangsters ou des voleurs de bicyclettes ; et les enfants d’Autolycus se multiplieront comme ceux d’Adam jusqu’à la fin des Hommes. Par conséquent, ce qui suit, via les récents propos d’un de ces turbulents Californiens (à sa manière), Stephen Carpenter, guitariste de Deftones, ne va aucunement faire avancer le débat, mais démontre que ce débat a une longue vie devant lui.

Lire la suite…



Interview   

La réalité de la musique n’inspire que du pessimisme à Arjen Lucassen


Dans son nouvel album solo, Lost In The New Real, Arjen Lucassen raconte l’histoire de Mr. L qui, sorti d’un coma de plusieurs siècles, nécessite un suivi psychologique afin de s’adapter et comprendre les changements qui se sont opérés dans la société durant son sommeil. De son aveu, Arjen Lucassen se reconnaît un peu dans ce personnage et se considère comme un étranger dans cette réalité. L’homme ne sort pas beaucoup, ne regarde pas les infos, ne dépense pas énormément, n’aime pas tourner ni lire ! Une réalité dans laquelle il avoue lui-même avoir été happé avec des albums surproduits tels que 01011001. D’où son envie, avec cet album solo, de se montrer plus « transparent », à l’instar de son album The Electric Castle. Un album clairement nostalgique et intime.

Plus spécifiquement, la réalité de l’industrie de la musique, sans lui faire peur, lui inspire un constat amer et pessimiste selon lequel il ne sera bientôt plus possible de vivre de cette activité. Arjen nous fait le détail très concret de sa propre situation financière, certes encore plus que correcte, mais qui l’empêche d’envisager un album d’Ayreon aussi ambitieux que ses prédécesseurs.

Le point dans ce long dialogue avec un personnage toujours aussi humble et sympathique.

Lire l’interview…



Interview   

Epica : l’appel à la prise de conscience


Par son nouvel album Requiem For The Indifferent, Epica lance un appel à la prise de conscience des enjeux économiques et environnementaux de notre planète. D’après la chanteuse Simone Simons, l’homme ignore, involontairement comme volontairement, ces enjeux et vit sa vie égoïstement. En évoquant ces thématiques lors du suivant entretien, la conversation a naturellement dérivé vers l’actualité du moment, à savoir le débat sur le téléchargement suscité par la récente fermeture du site Megaupload. La position de Simone là-dessus est ferme : pour peu qu’une nation soit économiquement stable, étant donné la facilité avec laquelle la musique est accessible légalement sur internet, il ne faut pas télécharger.

Sur un sujet plus musical, nous avons abordé l’impact marquant de l’album Design Your Universe sur la musique du groupe. Impact qu’évoquait déjà avec nous Mark Jansen il y a un an. Et Simone de confirmer : avec ce disque, le groupe avait établi une norme qui servirait de base pour toutes ses productions futures, dont ce nouvel album, Requiem For The Indifferent.

Interview…



Nouvelles Du Front   

Scott Ian (Anthrax) regrette la belle époque


Scott Ian est connu pour être le célèbre guitariste d’Anthrax. Il est actif dans le circuit musical depuis 1981, autant vous dire qu’il maîtrise bien le milieu dans lequel il évolue. Scott Ian a notamment vécu l’époque florissante des années 80 où le public courait chez le disquaire pour acheter des albums sans se poser la question de savoir s’il n’y gagnerait pas à le télécharger illégalement sur le web. En effet, à cette époque Internet n’était pas encore dans notre quotidien et le rapport au format physique avait beaucoup plus de valeur qu’aujourd’hui où le support dématérialisé prend de plus en plus de place.

Dans un entretien accordé à Forbes.com, Scott Ian donne son sentiment en deux paragraphes sur Internet et le monde de la musique. Un point de vue nuancé, qui distingue les éléments positifs et négatifs apportés par le net, partagé par bon nombre de musiciens.

Lire la suite…



Interview   

Devin Townsend à l’ouest de l’infini


Voilà une interview que nous étions impatients de faire partager ! Déjà parce que nous adorons Devin Townsend, pour sa musique qui tient du génie mais aussi sa personnalité à part, parfois (un peu) folle et décalée. Une personnalité qui fait un bien fou dans un monde de plus en plus conforme et codifié. Mais aussi parce que cette interview représente tout ce que l’on adore dans cet exercice : un homme qui se dévoile sans retenue et non sans auto-dérision. Un homme qui se pose des questions mais qui, à la fois, aimerait ne pas trop s’en poser. Un homme incroyablement humain. Tellement humain qu’il fait passer tous les autres hommes pour des monstres. On croit souvent que le génie émane de surhommes. Mais peut-être qu’au contraire le génie vient de celui qui s’accepte totalement dans sa nature d’homme, autant pour sa beauté que pour sa laideur. Après tout, cela tombe sous le sens : il faut être soi-même profondément humain pour pouvoir révéler les émotions humaines.

Bref, voici un entretien à lire et relire dans lequel on en apprend énormément sur Devin Townsend, l’artiste et l’homme, et peut-être qu’indirectement en apprendrez-vous également sur vous-même. Un Devin qui bouillonne et ne s’arrête plus de parler, jusqu’à même perdre le fil, mais sans jamais perdre la cohérence de sa réflexion. On sent que, pour lui, ces dernières années ont été fortes d’un point de vue créatif. L’impression que donne la genèse de la tétralogie du Devin Townsend Project – composé de Ki, Addicted, Deconstruction et Ghost – est presque celle d’un traumatisme. Mais un bon traumatisme, celui qui te permet de passer un palier en tant qu’individu, celui qui te fait comprendre des choses essentielles sur toi-même et sur ta manière d’aborder la vie.

Bonne lecture…



Nouvelles Du Front   

Les temps changent


La semaine dernière nous nous demandions si le retour du bel objet – et tout particulièrement du vinyle – dans la production des supports musicaux ne serait pas la voie de secours des industries du disque face à la dématérialisation des œuvres. Mais voilà que cette dématérialisation tend tout de même à faire disparaître un autre objet : le single.

Nous apprenons via le site Dailymail.co.uk que Mercury Records (Metallica, U2, Mark Knofler, etc.) va cesser la production de single « sauf en de rares occasions […] quand ils auront la garantie de réaliser un profit. » Comme le souligne le Dailymail, c’est un comble pour la compagnie qui détient un record historique de vente de singles avec, en 1997, le « Candle In The Wind » d’Elton John à la mémoire de Lady Di. Mais les chiffres sont là : depuis 2006, les ventes de ce type de produit ont baissé de 85% !

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Tombé en amour pour Devin


Devin Townsend est bon. Quand le Canadien ne réalise pas des albums à se taper le cul par terre et quand il ne prépare pas d’autres albums propres à vous réconcilier avec les cheeseburgers : Hevy Devy nous fait des cadeaux de Saint-Valentin avec deux semaines d’avance. C’est dire s’il est attentionné.

Hier, le guitariste chauve confirmait sur sa page Facebook qu’il avait reçu confirmation de Century Media Records pour sortir la semaine prochaine un EP live téléchargeable gratuitement depuis le site du label. Mais quel homme ! Pile ce qu’il faut pour patienter jusqu’à son concert au Paris Extreme Fest le 25 mars prochain.

A côté de ça, nous apprenons qu’il va jouer les crooners de charme en participant à un album hommage à Frank Sinatra derrière lequel se cacheraient les producteurs de l’album Metal Xmas. Participeraient à ce Sin-Atra (c’est son titre), entre autres : Glenn Hughes (Black Country Communion), Geoff Tate (Queensrÿche), Dee Snider (Twisted Sister), Tim « Ripper » Owens ou encore Joey Belladonna (Anthrax). Quant à Devin Townsend, il serait chargé d’ouvrir l’album avec l’iconique « New York, New York » qui pourrait bien, avec la personnalité si particulière de cet interprète, ressembler à ça…



Le Blog Du Doc   

Les systèmes se calquent, les logiques sont implacables


On vous l’a répété plus d’une fois dans les colonnes de Radio Metal, l’industrie de la musique est en train de muter. Les usages se transforment avec le temps et le rapport à la musique est maintenant très différent d’il y a 30 ans. D’où un décalage – générationnel et relationnel – entre les nouvelles structures et les plus anciennes. Mais ce décalage n’est pas l’angle de ce blog qui va aujourd’hui traiter d’un sujet que l’on peut mettre en perspective avec la mutation du secteur musical évoquée ci-dessus, je fais ici allusion au secteur de l’édition.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

2000 : année terrible pour un groupe… si on s’appelle Metallica.


Voici une vidéo très bien fichue qu’un internaute a envoyé à Metalorgie retraçant en quelques minutes le combat mené par Metallica contre le site de peer-to-peer Napster. Le montage a été réalisé par un certain Sacripan. Nous ne savons pas encore s’il s’agit du même qui traîne souvent dans nos commentaires mais il aurait quand même pu nous en parler ! Non, sans rancune. C’est notre boulot de ne pas manquer ce genre de chose.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Pour que les artistes vivent


Dave Wyndorf, le leader de Monster Magnet, a donné une interview à Brendan Crabb du magazine Loud. Nous avons sélectionné et traduit deux passages plein de bon sens pour vous parce que Dave est quelqu’un de très fin. Nous espérons que ces extraits vous donneront envie de lire cet entretien dans son intégralité. Dave revient sur sa vision des chroniques musicales mais également sur la vie des artistes d’aujourd’hui. Il évoque aussi le rapport des artistes à la gratuité avec le téléchargement illégal dans le viseur, mais pas seulement.

Ces extraits peuvent être pris comme un manifeste qui aurait pu s’intituler « Pour que les artistes vivent ». Nous vous en parlons en ce vendredi 3 décembre dans les colonnes de Radio Metal parce que nous partageons totalement les propos de Dave Wyndorf. Et nous espérons que c’est votre cas également.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3