ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Chevelus, tatoués, piercés : bienvenue à The Voice


A chaque fois qu’on voit à l’étranger une émission de télé où le metal peut être représenté d’une façon plutôt positive, beaucoup se disent l’un ou l’autre de ces trucs, voire les deux :

1°) que ça nuit plus qu’autre chose à notre genre musical préféré, qui se retrouve mêlé à l’ignoble boîte à images qui pourrit tout ce qu’elle touche. Parce qu’on est tellement mieux planqués dans des caves en attendant que le monde découvre notre merveilleux metal, même si on préférerait rester cachés, mais un jour ils verront à quel point notre musique est géniale, mais il ne faut pas leur montrer.

2°) que c’est pas chez nous qu’on verrait ça.

Et pour ce dernier point ce n’est pas totalement faux. Aux États-Unis, contrairement à la France, en allumant la radio, on peut tomber sur du metal, pas nécessairement le plus brutal mais ça justifie au moins le fait qu’il soit aussi mieux représenté à la téloche et qu’un Steven Tyler (Aerosmith) puisse se retrouver juge à American Idol à côté de Jennifer Lopez de 2011 à 2012, et qu’un candidat comme James Durbin ait du succès dans cette émission en chantant du Sammy Hagar, accompagné de Zakk Wylde. Et plus près de chez nous, ça va plus loin : en Pologne, Nergal, chanteur de Behemoth, groupe de death/black, a été juge dans une autre émission de recherche de talents : The Voice, où il a pu demandé, à un moment donné, à une des candidates d’interpréter du Iron Maiden. Eh oui, chez nous, c’est pas encore ça.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Metal Versus Tournament : entrez dans l’arène


Alors que les chevelus attendent comme des crève-la-faim que le moindre morceau de metal tombe dans l’assiette télévisuelle quotidienne, se contentant de n’importe quoi ressemblant à du rock un peu dur, à une voix un peu rauque ou à un riff plus ou moins tranchant dans les émissions de recherche de talents, par chance, il y a internet, ce territoire où avoir une idée est permis tout en se moquant pas mal de l’audimat, et où on peut organiser des combats de metalleux sans se soucier du qu’en-dira-le-CSA.

Enfermez les dans une cave pendant des jours, nourris avec deux yaourts par jour seulement, puis jetez les dans une arène avec une assiette de spaghetti à la bolognaise au milieu, filmez le tout et vous aurez du grand spectacle.

Vous trouvez ça trop inhumain, même pour des metalleux ? Vous voulez peut-être aussi qu’on augmente leur chance de réussite ? OK, on modifie le papier : « Enfermez cinq musiciens qui ne se connaissent pas, filmez les, ajoutez un présentateur et des coachs pour les motiver : Bienvenue au Versus. » C’est sans doute mieux.

Lire la suite…



Potin   

Je ne suis plus personne, intéressez-vous à moi !


Aidez un vieux c… grincheux de moins de trente ans à se rafraîchir la mémoire, s’il vous plaît : il y a bien eu une époque où la télévision proposait du contenu riche, varié, bien travaillé, où le truc le plus rediffusé de l’histoire de la petite lucarne était « La Grande Vadrouille » ? Et je vous parle d’une époque où on n’avait que six chaînes, voire cinq si on ne compte pas cette chaîne qu’on regardait alors en plissant les yeux et qui grésillait même un peu pour nous laisser comprendre quelque chose à l’ambiance sonore du film, voire encore quatre quand, pendant un temps, il n’y avait rien sur la Cinq (si, si, c’est arrivé)… Une époque où on avait deux films – de vrais films de cinéma ! – le dimanche soir sur TF1 et pas les quatre millionièmes rediff’ des Experts… Sur chaque chaîne, chaque soir, on pouvait avoir autre chose que Vis Ma Vie, Tellement Vrai et d’autres « magazines d’investigation » du genre : « Permettez qu’on investisse… euh, investigue dans votre salon, c’est pour éviter de payer des gens qui pourraient pondre des programmes intelligents. »

On a eu beau se révolter (enfin, ronchonner, serait un meilleur verbe car personne n’a vu de barricades) en 2001 contre le débarquement de la télé-poubelle quand Loft Story est arrivé sur M6, ça n’a pas empêché la télé-réalité de devenir le genre de programme majeur de la télévision. En un instant, les messieurs-mesdames-mesdemoiselles Tout-Le-Monde vautrés devant la télé pouvaient se vautrer DANS la télé. Et ça intéressait le public : « Regardez, ils sont comme nous », disait-on et dit-on encore, comme devant la cage des chimpanzés au zoo, quand on les voit s’accoupler dans des positions qu’on croyait propres aux humains. Et puis quelqu’un s’est dit un jour : « Tiens, et si on alliait le potin à la télé-réalité en filmant des stars comme ces gens normaux ? »

Lire la suite…



Potin   

Bon sang, le cerveau est touché !


Plus que rassurés, nous étions certains que nous n’avions plus rien à craindre concernant l’état de santé d’Adam Darski a.k.a. Nergal, le frontman de Behemoth. Apparemment parfaitement remis de sa leucémie, nous pouvions le voir il y a trois semaines répéter de nouveau avec le groupe.

Mais voilà, on soupçonne qu’une visite chez un neurologue puisse être utile car Nergal a révélé au magazine Terrorizer qu’il avait accepté d’être juge pour The Voice Of Poland, le X Factor polonais.

Hier, Gene Simmons se mettait à genoux dans un reality-show, aujourd’hui nous apprenons sur MetalTalk.net via Ian Hill que Judas Priest doit beaucoup à l’ex-candidat d’American Idol James Durbin pour avoir permis au heavy metal d’entrer dans les médias de masse ; et en plus que Nergal va être membre d’un jury de télé-crochet.

Télé-réalité, qu’as-tu fait du metal ?!

Lire la suite…



Potin   

Dis-lui non !


Nous savons bien que, pour le coup, il n’y a pas plus potin que ça. Même Ozzy Osbourne qui se paie pour 10 000 $ un yorkshire aux enchères pour une vente de charité, à comparer, c’est moins potin que le méga potin qui suit. Mais comprenez-nous : quand nous avons vu cette vidéo de Gene Simmons, le Démon de Kiss, sur le site TMZ, notre première réaction a été : »Non ! Non ! NON ! NOOOOOOOON !!!!!!! »


Ce n’est pas possible. Nous voulons que cet événement soit littéralement banni de ce pan de la réalité; laissez ça au mutants téléphages attardés d’une autre dimension !

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Cha-cha-cha !


Je ne vais rien vous révéler : la télé-réalité et toute sa cohorte de reality-shows est devenue en moins de quinze ans le type majeur d’émissions de télévision de notre époque. Misant en bonne partie sur la tendance au voyeurisme de l’humanité jusqu’alors inavouée (oui, je vous l’avais dit : pas de grande révélation), elle rapporte énormément (en recettes publicitaires) en coûtant peu : nul besoin de préparer de grands spectacles ; on base tout sur des participants bas du front illustrant à merveille les mots d’Audiard : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. » Par conséquent, on parvient encore à surprendre les téléspectateurs à moindre frais.

Au placard donc la recette Ed Sullivan Show ou Maritie et Gilbert Carpentier ! De nos jours, pour qu’un artiste se fasse remarquer, il doit faire de la télé-réalité, le ridicule étant moins meurtrier dans le show business que l’invisibilité médiatique. Ainsi Steven Adler (ex-Guns N’Roses) retournera épancher ses problèmes de toxico dans la prochaine saison de Celebrity Rehab, tandis que Tommy Lee (Mötley Crüe) sera le héros d’une émission censée pénétrer le mystère des sociétés secrètes, Culture Shock with Tommy Lee, sur la chaîne Syfy.

Peut-être qu’ensuite ce dernier pourra nous aider à résoudre nos problèmes d’aliens. Pendant ce temps, Chris Jericho divertira les membres enragés d’une occulte loge maçonnique avec un puissant cha-cha-cha.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3