ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Erotisme et tentacules : TesseracT frappe mou


De l’érotique pour faire de l’érotique, faut pas prendre la bête pour un damoiseau fraîchement tombé de la branche de l’enfance, ça se repère du premier coup d’œil. Surtout pour quiconque s’est rincé la cornée pendant la moitié de sa puberté sur du film « moins de seize » au scénar’ philatélique : quand une nana taille mannequin en robe de chambre en soie se pavane sur un sofa, ça se voit d’ici que du tissu va disparaître à une vitesse record. Et donc, le cerveau reptilien au garde-à-vous, on se prépare à être électrisé par la dentelle et l’épiderme. Et ça, c’est bien pour les soirées solitaires d’ado tard devant la télé, mais ça devient problématique quand il s’agit de se concentrer sur le dernier clip d’un groupe de prog…

Si la musique progressive est bien souvent faite pour s’adresser à la matière grise du public, elle n’est par conséquent pas reconnue pour frapper directement sous la ceinture. Aussi, en se dirigeant vers le nouveau clip de TesseracT pour le titre « Singularity » issu d’Altered State, son tout nouvel album, immédiatement le ciboulot se met en branle, interprétation des signes activée… et ce n’est pas ce porte-jarretelle rouge (car, bien sûr, toutes les femmes seules chez elles se baladent avec cette panoplie sur elles) qui va bloquer le mécanisme intellectuel qui crie déjà qu’un dénouement humide va se produire dans moins de deux minutes…

A voir dans la suite…



Blow Up Your Video   

Absu : des tentacules, une asiatique… vous pensez voir le truc venir ?


Le groupe de black metal texan (non, ce n’est pas un nouveau genre de black) Absu vient de sortir un clip pour le titre ‘Hall Of The Masters’ diffusé en juillet dernier via le programme estival annuel du site AdultSwim.com, Adult Swim Singles Program. Et ce clip est l’exemple même du problème qu’on rencontre généralement avec des clips de cette qualité : on a bien un truc à dire sur le sujet, mais ça peut être traité en deux phrases, un coup de coude complice, quelques gesticulations hystériques et donc pas de quoi vous faire un exposé du pourquoi qu’il est bien le bidule.

Et puis que dire dès lors qu’on sait que la thématique est (encore) lovecraftienne puisque cette vidéo est placée dès les premières secondes sous la tutelle d’Abdul Al-Hazred, le fameux arabe fou inventé par l’écrivain de Providence, qui, au VIIIe siècle, aurait écrit le célèbre ouvrage mystique : le Necronomicon. Des machins lovecraftiens, c’est tout ce qu’on trouve dans le metal quand on veut parler de gros trucs démoniaques alors qu’on a épuisé ses points de satanisme, et par conséquent on ne va pas vous rabâcher les bases du mythe de Cthulhu… Par contre, ça gâche un peu le plaisir car, en enlevant cet élément, et avec cette jolie asiatique au milieu et des tentacules géants qui arrivent subrepticement derrière elle, on aurait facilement pu trouver un dénouement beaucoup plus… charmant.

Voir le clip.



Blow Up Your Video   

Tentation tentaculaire


« N’essayez jamais de comprendre les Japonais ». Et pourtant la tentation est grande car, quand on n’est pas immédiatement rebuté par certains de leurs délires, on a plutôt envie de s’y enfoncer jusqu’à parvenir à agripper ne serait-ce qu’une petite poignée de sens.

Depuis la manie scatologique de personnages de manga bloqués au stade anal brandissant un étron entortillé sur un bâton tel un esquimau chocolat-noisette rigolo (une innocente et enfantine manière de dire « merde ») aux outrances cinématographiques ultra-violentes et trash d’un Miike Takashi (mais que signifie la scène maïeutique dans Gozu ?), on ne peut s’empêcher de vouloir aller à l’encontre de cette maxime du Net et aller à la rencontre de quelque chose de plus subtil qu’il ne semble.

Toute cette réflexion à cause du dernier clip de Dir En Grey.

Lire la suite interdite aux enfants…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3