ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Kiko Loureiro (Angra) ouvre la porte de son jardin secret


Angra entre dans une nouvelle ère, pour reprendre le titre d’une chanson de son album Rebirth (2001), même si le guitariste Kiko Loureiro, dans l’entretien qui suit, réfute toute similitude avec les circonstances de cette époque. Il n’empêche que le combo brésilien a été ébranlé par deux changements majeurs : le départ du chanteur Edu Falaschi et du batteur emblématique Ricardo Confessori, qui s’éclipse pour la seconde fois mais cette fois-ci dans des circonstances plus amicales.

Et les changements, il faut savoir les prendre comme des opportunités. L’opportunité de découvrir de nouveaux talents, comme le jeune batteur Bruno Valverde. L’opportunité de dévoiler des potentiels, comme la polyvalence dont fait preuve le nouveau chanteur du combo Fabio Lione, pourtant déjà réputé. L’opportunité de concrétiser de vieux désirs, comme celui du guitariste Rafael Bittencourt qui donne très largement de la voix sur le nouvel opus du combo, Secret Garden. L’opportunité de chercher « de nouvelles façons de faire de la musique », sans pour autant perdre de vue l’essence du groupe – une notion chère à Loureiro. Une fois de plus Angra se reconstitue et poursuit sa route avec de nouvelles têtes, transmettant la flamme et restant fidèle à lui-même, à ses aspirations et à sa passion pour la musique qu’il créé. Et au bout du compte, c’est certainement pour ça que son public s’est toujours accroché à lui.

Loureiro revient avec nous sur ces deux dernières années, nous livre ses sentiments et sa vision du groupe, avant d’entrer plus en détail dans le nouvel album et ses petits secrets. Un entretien décontracté pendant lequel nous avons échangé une heure durant avec le toujours aussi charmant guitariste. De quoi rassasier les fans en réponse aux questions qu’ils doivent se poser !

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Enfin un sujet intéressant


La prostitution : voilà un sujet d’article intéressant. Mettez-vous à notre place cinq minutes : parfois on en a assez de vous abreuver de metal et de musique. C’est, par conséquent, pour cette raison qu’on se met à parler politique, religion, argent ou sexe dès que l’occasion se présente. Bien entendu vous savez la thématique qui nous est la plus chère parmi celles évoquées ci-dessus, notre staff étant composé à 98% de mâles éructant des insanités contre la gente féminine à longueur de journées. Conséquence : il est extrêmement difficile pour une fille de travailler avec nous. Margoth a baissé les bras au bout de dix mois de souffrance et les autres filles du staff évitent de croiser notre chemin en travaillant à distance par mails.

Les filles de la radio ont raison d’agir ainsi car si elles travaillaient avec nous peut-être les mettrions-nous sur le trottoir de la rue Sébastien Gryphe, histoire d’arrondir les fins de mois.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3