ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Transatlantic touché par la grâce de Gildenlöw


Daniel Gildenlöw est doué. Daniel Gildenlöw est intelligent. Daniel Gildenlöw est drôle. Daniel Gildenlöw est beau. Mais quelles qualités nous restent, à nous autres, que Daniel Gildenlöw n’aurait pas ? Cet homme doit bien avoir des vices cachés. Le tableau est bien trop parfait et il est évident qu’enfouit quelque part, pour rétablir la balance, Daniel Gildenlöw doit avoir un défaut parfaitement immonde, quelque chose d’insoutenable, de vomitif. Mais il le cache bien le bougre et ce n’est pas aujourd’hui, avec cette entrevue que nous vous proposons, que vous allez avoir la réponse.

Daniel Gildenlöw est le frontman des géniaux Pain Of Salvation. Un groupe rangé dans la case – pourtant trop étriquée – du metal progressif et qui a sorti cette année Road Salt One, un disque inspiré par les glorieuses années 70. Mais là encore, ce n’est pas tout à fait le sujet de cet entretien. Nous aurons bien le temps d’en parler plus en profondeur, puisque la suite, Road Salt Two, est prévue pour la fin de l’année.

Non, car c’est bien à un concert de Transatlantic que nous avons rencontré l’apollon et il nous semblait intéressant d’avoir sa vision de ce « super groupe » en tant qu’outsider, homme à tout faire de talent et amuseur de la galerie. Force est de constater que, comme d’habitude, Daniel ne déçoit pas, malgré cet entretien 100% improvisé…

Jugez-en par vous-mêmes.



Nouvelles Du Front   

Mike Portnoy : la fin de l’aventure Dream Theater


C’est tombé hier soir, Mike Portnoy l’a déclaré sur sa page Facebook : il quitte Dream Theater ! Après 25 ans passés dans l’une des plus grandes formations prog encore active dont il était le batteur virtuose et l’un des membres fondateurs, il se sent obligé de quitter son bébé pour s’adonner à son art au sein de projets plus jeunes (comme auprès d’Avenged Sevenfold qu’il a rejoint au cours de l’année).

C’est sans haine ni remords qu’il quitte ses vieux amis. Il l’affirme :

« c’est parce que la machine Dream Theater commençait à [le] broyer (NDLR : tout particulièrement après une énorme tournée en première partie d’Iron Maiden et alors que DT s’apprêtait à se lancer dans la réalisation d’un nouvel album sans même s’accorder au préalable un repos bien mérité) qu’il était nécessaire de s’en éloigner un peu afin de préserver [sa] relation avec les autres membres ». Mais « c’est après avoir vécu des expériences si merveilleuses en jouant avec Hail, Transatlantic et Avenged Sevenfold qu'[il est] arrivé à la triste conclusion qu'[il prenait] plus de plaisir et connaissai[t] de meilleurs rapports personnels dans ces autres projets ».

Alors, fans de DT, n’allez pas vous petit-suissider, ce n’est pas l’arrêt de mort de Dream Theater. Cela représente juste un choix que n’importe quel homme peut faire au cours de sa vie.

Lire la suite…



Live Report   

Ailleurs, outre-atlantique


Il y a des soirées, comme ça, dont on ne prend réellement conscience que le lendemain. Souvent, c’est l’alcool qui en est le responsable. Mais il y a aussi des concerts tellement irréels qu’ils fonctionnent à retardement. Sur le moment, on est tellement dedans qu’on se détache de la réalité. Réalité à laquelle on ne retourne que lorsque les lumières se rallument. Et, passées quelques minutes, quelques heures, le souvenir de ce concert est déjà lointain tant on était ailleurs.

Cela faisait 10 ans que Transatlantic n’était pas passé en France, et pour cause, chacun de ses membres étant très occupé dans le cadre de son groupe principal. Neal Morse (Ex-Spock’s Beard), Mike Portnoy (Dream Theater), Pete Trewavas (Marillion) et Roine Stolt (Flower Kings) ayant enfin trouvé le temps de se poser en studio pour composer The Whirlwind, loin de la qualité d’un « Duel With The Devil » ou d’un « All Of The Above », mais malgré tout plaisant. Ce allstar band du progressif est de retour sur les planches avec un line-up de scène enrichi à nouveau de la présence de Daniel Gildenlow (Pain Of Salvation). Et faut croire que ça leur avait manqué…



Concours   

Du punk et du prog


Radio Metal et Base Productions vous proposent un concours dans le but de remporter une place de concert pour les shows des groupes The Exploited et Transatlantic qui se tiendront respectivement au Ninkasi et au Transbordeur de Lyon les 11 et 15 mai prochain.

Pour cela il vous suffit de nous envoyer un email à concours@radiometal.fr

Et le pire dans tout ça, c’est que vous n’avez même pas à utiliser vos neurones car aucune question n’est posée. Il vous suffit juste d’envoyer un email. Toutefois, comme nous remettons en cause vos capacités cérébrales, nous mettons en jeu 5 places par concert pour que les plus lents parmi vous aient tout de même une chance…On est trop forts non ?

Allez c’est parti !



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3