ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Le bassiste Tye Trujillo rejoint KORN sur scène pour six dates en Amérique du Sud


En raison de « circonstances imprévues », le bassiste de KORN, Reginald « Fieldy » Arvizu sera incapable de faire la prochaine tournée sud-américaine du groupe à la fin avril. Son remplaçant sera Tye Trujillo, le fils de 12 ans de Robert Trujillo (bassiste de METALLICA). Voir les détails…



Interview   

Suicidal Tendencies : la cyco-analyse


Suicidal Tendencies 2016

Pour un groupe avec un tel patronyme, Suicidal Tendencies a une sacrée longévité, depuis sa formation en 1980 à Venice, en Californie. D’autant plus remarquable lorsque l’on sait le turnover énorme de musicien qu’il a pu y avoir dans ses rangs, ayant souvent accueilli de jeunes loups qui ont par la suite connu une belle carrière. Mais la constante derrière tout ça, c’est le chanteur Mike Muir, increvable malgré les problèmes de dos et les années qui passent, avec un bagout légendaire et une attitude sans faux-semblant, son bandana toujours vissé sur le crâne.

C’est ainsi qu’il est de retour avec un douzième album, World Gone Mad, et une nouvelle équipe, excepté le compère Dean Pleasants, fidèle depuis 1996, qui a largement fait parler d’elle par la seule présence d’une star de la batterie, un certain Dave Lombardo. Encore un coup de génie de Muir qui a su profiter d’une période de « creux » pour le batteur, après son départ de Slayer puis Philm, mais également de ses talents, bien plus vastes que certains peuvent l’imaginer.

Mais au-delà des changements de personnels, World Gone Mad est aussi l’album qui pourrait – à bien mettre au conditionnel – clore l’aventure. C’est en tout cas sous cet état d’esprit que ses premières briques ont été posées. En résulte un album fort, plein de messages pour inciter à être soi-même, pour prendre son destin en main dans un monde qui part en vrille, pour vivre la vie au lieu de faire semblant, pour « botter le cul » aux jeunes générations… Il y a clairement une forme de sagesse chez Mike Muir, comme l’atteste ses paroles dans l’entretien qui suit. Un entretien où le chanteur nous donne par ailleurs quelques nouvelles de son autre groupe, Infectious Grooves, et du bassiste et ami Robert Trujillo.

Lire l’interview…



News Express   

Robert Trujillo revient en détails sur son audition dans METALLICA


Le bassiste Robert Trujillo a raconté dans l’émission ‘WTF With Marc Maron’ son audition au sein de METALLICA en 2003 pour remplacer Jason Newsted. Une audition qui avait été au coeur du documentaire ‘Some Kind Of Monster’ sorti en 2004. Lire la suite…



News Express   

Robert Trujillo (METALLICA) dévoile un premier trailer pour son documentaire « Jaco »


Un premier trailer pour Jaco, le documentaire hommage au bassiste de jazz Jaco Pastorius décédé en 1987 et produit par Robert Trujillo (METALLICA) a été dévoilé. Le film sortira en VOD, streaming, téléchargement numérique mais aussi en DVD/Blu-Ray le 27 novembre accompAgné d’une bande originale retraçant la carrière du musicien et contenant en outre des reprises par RODRIGO Y GABRIELA, Robert Trujillo, Flea (RED HOT CHILI PEPPERS), etc. Trailer à voir dans la suite…



News Express   

Plus d’information au sujet du projet de Robert Trujillo (METALLICA) avec des membres de TORCHE et CONVERGE


Le bassiste Robert Trujillo (METALLICA), le batteur Rick Smith (TORCHE), Nate Newton (CONVERGE, DOOMRIDERS), Brent Eyestone (HARMONIC CROSS) et Graham Scala (HARMONIC CROSS) se sont regroupés pour un nouveau projet, pour l’instant sans nom. En savoir plus…



News Express   

Vidéo live : Robert Trujillo (METALLICA) rejoint sur scène RODRIGO Y GABRIELA


Le bassiste de METALLICA Robert Trujillo a (de nouveau) rejoint sur scène RODRIGO Y GABRIELA le 17 août dernier lors d’une performance du duo donnée à l’Amphithéâtre Red Rocks de Morrison (Colorado) pour jouer un medley des chansons suivantes de METALLICA : « Orion », « For Whom The Bell Tolls », « The Frayed Ends Of Sanity » et « Battery ». Voir la vidéo.



Nouvelles Du Front   

Quand Robert Trujillo rencontre Le Prince des Ténèbres…


Robert Trujillo a eu une vie avant Metallica. Et une sacré vie, en plus. Avant d’avoir rejoint les trois autres Horsemen, il a été tour à tour bassiste de Suicidal Tendencies, d’Infectious Groove, mais également d’Ozzy Osbourne.

L’épisode qu’il raconte sur Off The Wall TV, à travers un épisode de Classic Tales, des web-épisodes qui racontent des anecdotes du passé de personnages connus de la culture alternative, est particulièrement savoureux. En effet, il s’agit de sa première rencontre avec l’extra-terrestre Ozzy, dans des conditions dignes d’un choc avec le troisième type. L’épisode l’a marqué, sans pour autant l’empêcher quelques mois plus tard de rejoindre la troupe d’Ozzy en tournée… voici comment.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Metallica à Paris : un vrai événement


Il est à parier que le 8 octobre prochain, nombreux seront celles et ceux à faire le pied de grue devant le Grand Rex parisien pour l’avant-première du « Metallica Through The Never », le film 3D des Four Horsemen réalisé par Nimród Antal avec l’acteur Dane DeHaan au centre de l’action. Le film y sera en effet diffusé le soir même en présence de deux membres de Metallica : Lars Ulrich (batterie) et Robert Trujillo (basse). Mais si cet événement est comme vous vous en doutez déjà complet, privant ainsi de nombreux fans du bonheur d’approcher les deux Metallica, les fans en question pourront tenter de se rattraper dans la journée du mardi 8 octobre.

Comme nous l’apprend Ouï FM, la Fnac des Ternes de Paris offrira « une rencontre exceptionnelle » avec Lars et Robert lors d’une conférence animée par Philippe Manoeuvre autour du film des Mets. Un événement gratuit qui donne la possibilité au public de rencontrer deux des membres de Metallica sans avoir à remporter un quelconque pass backstage ? « Un rêve éveillé ! » diront sans nul doute beaucoup de fans des Mets. Cette rencontre a donc de grandes chances d’attirer les foules. Elle est prévue pour 15h30 mais il est probable que beaucoup de fans de Metallica seront présents dès la veille pour être sûrs d’y assister…

En savoir plus sur le film…



Interviews   

Chloe Trujillo: the part of humanity we needed


When most people have only one passion, or at least dedicate themselves regularly to it at best, Chloé Trujillo has always done everything to devote herself completely to all her passions and since her childhood, her life to diverse forms of art, ranging from singing to painting.

A hereditary passion, probably, maintained by a family environment swarming with artists of any kind (her grand-parents were musicians and her parents designers) and by a taste for escape through spirituality which was amazingly inspired by her science studies. “Amazingly”, because we would naturally have a tendency to match art and science, whereas for Chloé, both are mixed. Mathematics can make the imagination work, just like the search for an artistic alchemy can come from a logical one.

The meaning and the profound reason of her art grow on Chloé only afterwards. She finds indeed sad that medias in general favour some artistically empty hits and that creativity is not encouraged. Whether it is by the medias or the French educative system, which she compares to the american one, maybe less academic, but more attractive and modern.

These human views are well needed by our « plastic » society which is maybe discovering them again. A simplicity which makes the commercial monster that is Metallica (« the family » as she names it), which her husband Robert Trujillo is part of, more human. During this very long interview (one hour and a half !) that a really friendly and natural Chloé gave us, we nearly reach the Metallica myth, but with an unconventional look, the one of an everyday wife. And, through numerous anecdotes, we discover a charming couple, a family which tries to be discrete, instead of its notoriety. An enjoyable read that we strongly recommend, hoping that some people will avoid seeing only business in a successful band.

Read the interview…



Interview   

Chloé Trujillo : la part d’humanité dont on avait besoin


Quand la plupart n’ont qu’une passion, ou du moins ne se consacrent régulièrement (au mieux) qu’à une seul d’entre elles, Chloé Trujillo a toujours tout fait pour se consacrer pleinement à chacune d’entre elles et consacre, et ce depuis sa tendre enfance, sa vie à la pratique de diverses formes d’art, allant du chant à la peinture.

Une passion probablement héréditaire, entretenue par un environnement familial grouillant d’artistes en tout genre (ses grands-parents étant musiciens et ses parents designers), un goût pour l’évasion par la spiritualité qui lui a été étonnamment inspiré par son étude des sciences. « Étonnamment » car on aurait naturellement tendance à vouloir opposer art et science tandis que pour Chloé ils sont entremêlés. Les mathématiques peuvent faire travailler l’imaginaire tout comme la recherche d’une alchimie artistique peut découler d’une recherche de logique.

Le sens et la raison profonde de son art ne s’imposent à Chloé Trujillo qu’après coup. L’artiste trouve à ce titre dommage que les médias favorisent trop des hits artistiquement vides et que la créativité ne soit pas encouragée. Que ce soit par ces médias ou le système éducatif français, qu’elle oppose à celui des États-Unis, peut-être un peu moins académique, mais plus actuel et engageant.

Un discours humain dont notre société « en plastique » a bien besoin et qu’elle est peut-être même en train de retrouver petit à petit. Une simplicité qui humanise le monstre commercial inaccessible dont fait partie son mari Robert Trujillo au sein de Metallica (« la famille » telle qu’elle l’appelle). Au cours de cet entretien fleuve (1h30 !) que la très sympathique et naturelle Chloé a accepté de nous accorder, on touche de très près le mythe de Metallica, mais avec un regard décalé, celui du quotidien d’une épouse. Et, à travers de nombreuses anecdotes, on y découvre un couple charmant, une famille qui essaie de se faire discrète malgré sa notoriété. Une lecture réjouissante et que nous recommandons chaleureusement dans l’espoir d’éviter à certains de ne voir en un groupe à succès que du business.

Lire et écouter l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3