ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Neil Fallon vous donne les clefs de Clutch


Quiconque a déjà vu Clutch en concert sait à quel point l’atmosphère devient électrique aux premiers grooves de Jean-Paul Gaster ou dès que Neil Fallon éructe de sa voix chaude. Clutch est avant toute chose un groupe de live, et c’est en toute logique que le quatuor cherche à retrouver ce son, cette folie, dans ses enregistrements studio. Et en la personne du producteur Vance Powell, pourtant davantage habitué aux artistes country et blues, il semblerait que le combo du Maryland ai trouvé une âme sœur. Le résultat de la collaboration est l’album Book Of Bad Decisions – titre autant humoristique que philosophique – où le groupe se présente dans son jus le plus pur, à l’ancienne, jusque dans le matériel utilisé, nous permettant tantôt de nous délecter d’un jam, d’un funk endiablé à coups de cuivres ou encore du sens de la poésie très personnelle de Neil Fallon.

C’est justement avec ce dernier que nous nous sommes longuement entretenus afin d’en savoir plus sur cet opus et la collaboration avec Vance Powell. Nous revenons également sur le sens de certains textes, nous menant à évoquer autant Donald Trump que la première fois de Neil avec Black Sabbath. Il est également question des débuts jonchés de galères et mauvaises décisions de Clutch, mais ayant façonné le groupe qu’ils sont devenus, indépendant en musique comme en business.

Lire l’interview…



Interview   

Ministry : le cauchemar américain d’oncle Al


Autant prévenir tout de suite : une fois n’est pas coutume, l’interview qui suit est très politique. Donc ceux que ça dérange vraiment qu’on parle des dernières élections américaines et françaises dans un média musical peuvent directement se rendre dans la partie concernant la musique à proprement dite, où Al Jourgensen nous explique la conception d’Amerikkkant, le nouvel album de Ministry.

Mais comme tout est interconnecté et que voilà un album particulièrement politique – sans le résultat qu’on connait de l’élection américaine, celui-ci n’aurait tout simplement jamais vu le jour -, pour comprendre l’oeuvre de l’artiste, y compris le lien de celle-ci avec ses œuvres passées, il faut aussi rentrer dans son message et sa pensée profonde. C’est ce que nous avons tenté de faire. Et après tout, Jourgensen est un vrai passionné instruit de politique, alors qui sait, même si vous n’êtes pas du même bord que lui ou ne vous reconnaissez pas dans sa vision, vous pourriez quand même vous surprendre à voir les choses sous un autre angle. Car comme l’artiste le dit : « Les gens devraient se rendre à des événements avec lesquels ils ne sont pas d’accord ! J’ai assisté à beaucoup de meetings de droite, juste pour entendre ce qu’ils y disent ! Et pour me rendre compte que ces gens ne sont pas plus bêtes que ceux de gauche. » L’inverse étant tout aussi vrai. Bref, bonne lecture.

Lire l’interview…



Interview   

Pänzer : la machine à remonter le tank


Schmier, frontman du célèbre groupe de thrash allemand Destruction, est clairement un vieux briscard dans le metal aujourd’hui. Il en a connu tous les âges, toutes les déclinaisons et évolutions. Seulement, il ne se reconnaît plus dans une bonne partie du heavy metal actuel qui, pour lui, est en train de perdre ses racines. « Ça me fait chier ! Ça me gonfle que plein de gens n’en ont pas conscience, » s’emporte-t-il en parlant des groupes qui, même parmi ses amis, s’égarent dans le factice.

Voilà pourquoi son autre groupe, Pänzer, revêt une importance toute particulière à ses yeux : loin de chercher la nouveauté, au contraire il assume sa nostalgie et veut nous rappeler au bon souvenir du vieux heavy des années 80, sous forme d’un hommage. Et ce n’est pas sa séparation avec son partenaire originel, l’ex-Accept Herman Frank, qui l’en aura découragé. C’est même une ouverture qu’il a trouvé grâce à ses nouveaux compères sur ce second album, Fatal Command. Ça c’est pour la partie musicale. Car au niveau thématique, s’il se permet d’aborder aussi des sujets plus personnels, on retrouve le Schmier sarcastique, en particulier envers certains dirigeants, ridiculisés sur la pochette de l’opus. On discute de tout ceci avec lui.

Lire l’interview…



Interview   

Prophets Of Rage : « Nous voulons être la bande son de la résistance »


« C’est une époque dangereuse qui requiert des chansons dangereuses », voilà comment Tom Morello résume la philosophie de Prophets Of Rage. Nouveau groupe ou simple extension de Rage Against The Machine, peu importe, il s’agit là surtout d’un retour à la fusion rap/rock qui a fait sa gloire et sa renommée, destinée à secouer autant les corps que les opinions. Car pour Morello le monde est dans un état d’urgence sociale, politique et environnementale. Pas question de rester les bras croisés, il faut agir et faire sa part pour changer le monde.

Né dans l’effroi d’une présidentielle Américaine comme aucune autre, les trois ex-Rage Against The Machine et Audioslave, remontés comme des pendules, ont trouvé une alchimie auprès deux de leurs héros rappeur, Chuck D de Public Enemy et B-Real de Cypress Hill, complété par DJ Lord aux platines. Une équipe de choc qu’on a déjà vu retourner les scènes du Download France et surtout du Hellfest qui semble l’avoir particulièrement marqué, et qui est bien partie pour durer, à en croire l’enthousiasme du guitariste. Celui-ci nous parle donc de cette alchimie, sa mission et le premier album sans titre qui s’apprête à voir le jour.

Lire l’interview…



Interview   

Havok : le thrash qui secoue les méninges


Havok est un groupe insolent, de l’insolence qui a pu caractériser les grands ténors du thrash metal dans leur jeunesse. L’insolence de se confronter publiquement au patron Dave Mustaine, suite à leur éviction de la tournée de Megadeth. L’insolence de venir dépoussiérer et rafraîchir le thrash old school avec classe et maestria, comme il le fait avec son nouvel album Conformicide. L’insolence de vouloir réveiller le monde de sa torpeur intellectuelle – comme en atteste son t-shirt « Think, it’s not illegal yet » (« Pensez, ce n’est pas encore illégal »).

Il est évident qu’après trois albums et une dizaine d’années d’activité, fort d’avoir recruté il y a deux ans le bassiste virtuose Nick Schendzielos, Havok a décidé de monter la barre à tous les niveaux et de frapper fort. Nous en parlons avec le leader, chanteur et guitariste de la bande de Denver, David Sanchez, dans l’entretien qui suit.

Lire l’interview…



Interview   

Stuck Mojo, partie 2 : fidèle à la parole libre


Rich WardLes élections présidentielles sont toujours propices à libérer la parole politique chez les artistes, ce n’est pas un hasard si les musiciens de Rage Against The Machine sont de retour cette année sous le patronyme de Prophets Of Rage pour renvoyer à la face du monde leurs chansons engagées. Et ce n’est pas non plus un hasard si Stuck Mojo a choisi 2016 pour faire son retour avec son nouvel album Here Come The Infidels.

Rich Ward l’a prévenu, certains trouveront les paroles offensantes, mais pas parce qu’il y a une volonté d’offenser mais parce qu’on est, selon lui, devenu une société molle. Ce n’est donc pas tant un album de prises de positions politiques qu’une revendication de liberté de parole, et même de liberté tout court, dans un monde que Ward constate comme étant de plus en plus muselé.

Dans l’entretien qui suit, il n’est donc pas question de musique – pour ça on vous renvoie vers la première partie – mais de politique et de religion où Rich Ward nous explique sa vision et son militantisme libertaire, indispensable pour comprendre l’artiste et son oeuvre avec Stuck Mojo. A quelques jours du résultat d’une des élections américaines les plus sulfureuses et commentées de l’histoire, voilà de quoi continuer à alimenter les débats et réflexions sur nos sociétés.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Bret Michaels à l’hopital : « open up and say…Ahh! »


Bret Michaels, chanteur des glamouzes de Poison, a été admis à l’hopital le 22 avril dernier suite à une hémorragie cérébrale. Le chanteur serait entre la vie et la mort.

Le 12 avril dernier il avait déjà été hospitalisé en urgence à San Antonio au Texas pour une appendicectomie. Souffrant de diabète, Bret a été transféré dans un établissement spécialisé.

Plus d’infos ici…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3