ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Ektomorf : Zoltan à fleur de peau


Zoltan Farkas, tête pensante d’Ektomorf, est un gamin qui a réalisé son rêve. C’est avec l’émerveillement et les yeux brillants qu’il avait probablement face à ses idoles (des idoles comme Max Cavalera qui d’ailleurs, on le verra, n’en est plus une du tout aujourd’hui…) qu’il s’interroge sur la manière de contenter ses fans. Oui, Zoltan est passionné par ses fans parce qu’il a su en rester un. On ne l’interviewe pas. On bavarde avec un gosse, fan boulimique de musique : langage familier, aucune déclaration préparée ou même ne serait-ce que réfléchie en amont et des réponses d’une sincérité rare, surprenante, au départ désarmante mais au final délectable : avec lui, on peut librement aborder et débattre de tous les sujets.

De lui-même, il nous confie des anecdotes irréelles sur un Danko Jones enregistrant une chanson à l’arrière de sa voiture, sur les conditions du premier concert acoustique donné par le groupe ou encore sur l’éviction d’Ektomorf de l’ancien guitariste et meilleur ami de Zoltan, Tamas. Il accepte volontiers de se livrer sur des sujets plus « intimes » tels que sa condition de Gitan au sein de la Hongrie, ses problèmes personnels et, en toute logique, les raisons de son choix de sonnerie sur son Iphone.

Une attitude touchante qui nous confirme ce que Zoltan nous dit lui-même : sa carrière musicale est le résultat d’une fuite en avant, d’une lutte pour trouver un exutoire salutaire.

Cliquez ici pour découvrir cet entretien



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3