ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Turilli / Lione Rhapsody : « le nouveau visage du metal symphonique »


En un peu plus de vingt ans, le groupe qui s’est à l’origine fait un nom en tant que Rhapsody aura connu à peu près autant de ruptures, réconciliations et renaissances que tous les personnages d’une telenovela réunis. Petit résumé des épisodes précédents…

Il y a d’abord eu Rhapsody, donc. Pour d’obscures raisons légales, le groupe est ensuite devenu Rhapsody Of Fire. Puis Luca Turilli, fondateur, compositeur, parolier et guitariste, a quitté le navire pour fonder Luca Turilli’s Rhapsody. Le chanteur Fabio Lione, resté fidèle au groupe d’origine, a lui aussi fini par jeter l’éponge, laissant Rhapsody Of Fire poursuivre l’aventure avec un nouveau frontman. Entre-temps, Luca Turilli’s Rhapsody a fermé boutique. Puis il y a eu la tournée anniversaire/d’adieu du Rhapsody d’origine, amputé du claviériste Alex Staropoli – tournée qui a finalement vu Turilli et Lione remettre le couvert et fonder… Turilli / Lione Rhapsody. Vous suivez toujours ?

Logo rénové, orchestrations modernisées, tarentelle et tourdion mis au placard au profit d’effets sonores numériques très actuels… Pour cette énième itération de Rhapsody, Turilli et Lione ont mis leur son caractéristique au goût du jour, et c’est avec l’enthousiasme et la complicité d’un vieux couple que le guitariste/compositeur et le chanteur nous parlent de leur nouveau bébé, baptisé Zero Gravity – Rebirth And Evolution.

Lire l’interview…



Interview   

Rhapsody Of Fire : Alex Staropoli, premier de cordée


La ténacité dont fait preuve Alex Staropoli force le respect. Depuis 2011, Rhapsody Of Fire a presque totalement changé de visage suite aux départs successifs de figures majeures du groupe : d’abord le guitariste Lucas Turilli, puis le chanteur Fabio Lione en 2016. Mais, en dernier survivant des débuts de Rhapsody Of Fire, Staropoli ne s’est jamais découragé, gravissant inlassablement les montagnes, avec pour seule réelle boussole sa passion pour le metal épique et orchestral.

Ironiquement, c’est lorsque Rhapsody Of Fire inaugure une nouvelle ère avec un tout nouveau line-up qu’il se rapproche le plus, depuis bien longtemps, de la fibre musicale qui a fait sa gloire. D’abord via Legendary Years, un recueil de réenregistrements d’anciens morceaux, puis aujourd’hui, avec The Eighth Mountain, premier album de compositions originales avec le chanteur Giacomo Voli (découvert sur la version italienne du télé-crochet The Voice) et le batteur Manuel Lotter. Un album sur lequel Rhapsody Of Fire, sans perdre son sens du grandiose, renoue avec l’enthousiasme des débuts et se lance dans une toute nouvelle saga fantastique.

Alex Staropoli nous parle donc de ce nouveau chapitre qui s’ouvre et de ses divers choix, autant de nouveaux collaborateurs que musicaux, revenant également avec un peu de recul sur les derniers départs et faisant quelques détours en évoquant les débuts de Rhapsody Of Fire.

Lire l’interview…



News Express   

LUCA TURILLI’S RHAPSODY va sortir un nouvel album


Le nouvel album du RHAPSODY de Luca Turilli s’intitulera Prometheus, Symphonia Ignis Divinus et sortira le 19 juin prochain chez Nuclear Blast. Il a été enregistré au Backyard Studios (Allemagne) par Sebastian Roeder informe Luca Turilli sur sa page Facebook. L’artwork du disque visible ci-dessous est signé Stefan “Heile” Heilemann. Le premier single « Rosenkreuz (The Rose And The Cross) » sortira le 24 avril. Obtenir les détails…



Interviews   

Rhapsody of Fire: Divided to conquer


With Lucas Turilli already planning on a 2014 release for a second album since his departure from Rhapsody… It was great time for Rhapsody, therefore Alex Staropoli’s Rhapsody of Fire, to show its new face on an album. But Staropoli took his time as he decided to settle his new lineup live first; and also admitted that he doesn’t have the same rhythm as his ex-composition colleague. But the most important thing was to go forward and achieve his goals. The result is Dark Wings Of Steel, which contrasts with Turilli’s last work through its return to a heavier, less pompous (regarding its orchestrations) music and which, as a result, allows a better understanding of the band’s split.

And speaking of split, in the following interview, Staropoli gives us the key to understanding how the band opted for such an unusual decision for its own good. And, obviously, the creative process of Dark Wings Of Steel hasn’t been forgotten in the discussion.

Read the interview…



Interview   

Rhapsody Of Fire divisé pour mieux régner


Avec un Luca Turilli qui envisage déjà pour 2014 son second album depuis son départ de Rhapsody… pour Rhapsody, il était temps que Rhapsody Of Fire, celui d’Alex Staropoli donc, montre son nouveau visage sur album. Mais il a pris son temps Staropoli, préférant roder son nouveau line-up en concert, avouant également n’avoir pas le même rythme que son ex-camarade de composition. Mais l’essentiel est d’avancer et d’aboutir ses projets. Le résultat c’est Dark Wings Of Steel, qui contraste avec la dernière œuvre de Turilli par son retour à une musique plus heavy, moins pompeuse dans les orchestrations, et qui, de fait, permet de comprendre la division du groupe en deux.

Et en parlant de division, dans l’entretien qui suit, Staropoli nous permet de bien comprendre comment le groupe en est arrivé à une décision aussi insolite pour son propre bien. Et, évidement, la genèse de Dark Wings Of Steel n’a pas été oublié dans la discussion.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Luca Turilli est-il Rhapsody ?


Quand Luca Turilli avait quitté Rhapsody Of Fire en août dernier en emportant avec lui le nom Rhapsody (sur lequel il a des droits comme ses anciens collègues), on pensait tout de même qu’il partait pour former son propre groupe, son propre projet, un nouveau départ. Et même si la différence entre les deux Rhapsody allait paraître floue, surtout à cause du line-up du groupe de Turilli qui comporte d’anciens et actuels membres de la formation d’origine, on savait au moins que le projet du guitariste devait être axé autour de sa personne et de son instrument. Mais la confusion vient à nouveau de monter d’un cran avec la dernière déclaration du Luca Turilli’s Rhapsody.

Turilli nous présente aujourd’hui le chanteur du nouveau groupe, un certain Alessandro Conti, issu de la « Corale Lirica Rossini de Modène dans laquelle il est premier ténor [ndlr : ça promet encore du sympho de haute volée !], la même école dont est issu le grand et inoubliable Luciano Pavarotti ». Mais ce n’est pas là que nous voyons quelque chose de confondant mais plutôt dans les mots suivants issus du même communiqué : « Alessandro est le chanteur de notre groupe depuis plusieurs mois déjà mais nous voulions vous le présenter comme il le mérite, autrement dit : à travers sa voix ! Pour ce onzième album de Rhapsody, nous voulions un chanteur capable de chanter de différentes manières, offrant différentes couleurs. » Vous avez remarqué de quoi nous voulons parler ?

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Luca Turilli quitte Rhapsody… pour Rhapsody


Ce sera l’une des séparations les plus étranges de l’année. Tout d’abord, en voyant le titre, on s’était dit que l’info allait faire du bruit dans la communauté de fans de Rhapsody Of Fire et du metal symphonique en général : « Rhapsody Of Fire splitte à l’amiable ». Et puis on lit l’annonce faite par le groupe… On la relit (dans le doute)… On a bien compris. Et on comprend surtout que les fans, même s’ils vont faire la moue face à ce changement, pourraient se sentir gâtés par ce nouvel état de fait. Voici le communiqué du groupe traduit par notre chère Saff’ qui a d’abord hurlé (« NON, je peux pas ! Je peux PAS traduire ce genre de nouvelles ! ») mais s’est finalement rassérénée. Lisez donc pourquoi.

« Après 15 ans d’amitié, de travail acharné et de passion, toute entière consacrée à la création de musique symphonique et d’une saga qui restera dans les annales du heavy metal, Alex Staropoli et Luca Turilli viennent d’opter pour une séparation amicale.

« Tant au niveau de la musique que de l’histoire, 10 albums et la fin de la saga représentent un accomplissement artistique de taille, accentué par le succès de notre dernier album, From Chaos To Eternity, pour lequel nous voulons remercier une nouvelle fois nos merveilleux fans. Il est aujourd’hui temps de trouver de nouvelles stimulations artistiques, dans le respect des attentes de chaque partie et de notre longue amitié », déclarent Luca et Alex. En raison d’accords légaux en vigueur, Alex Staropoli poursuivra l’aventure RHAPSODY OF FIRE, avec, entre autres, Fabio Lione au chant, Tom Hess à la guitare et Alex Holzwarth à la batterie. Conformément à ces mêmes accords et en raison de la propriété partagée du nom d’origine, Luca Turilli sortira désormais ses albums avec un nouveau RHAPSODY, comprenant les membres fidèles que sont Dominique Leurquin, Patrice Guers et Alex Holzwarth.

« Nous souhaitons bonne chance à Luca et à son nouveau groupe », déclare Alex. « Fabio et moi-même sommes extrêmement motivés et plus solides que jamais, et RHAPSODY OF FIRE prévoit déjà une grande tournée mondiale. Plus d’informations concernant le nouveau bassiste et le deuxième guitariste suivront. Restez connectés ! »

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Aveugle mais pas sourd


Depuis la pierre angulaire Nightfall In Middle Earth, Blind Guardian prend son temps pour créer ses albums – quatre ans exactement entre chaque. En même temps, comment leur en vouloir ? Leurs albums plafonnent en qualité tout en se renouvelant. C’est un fait particulièrement remarquable pour un groupe de heavy metal. Il ne faut pas se voiler la face, s’il y a bien un style qui aujourd’hui manque cruellement de créativité et d’inspiration, c’est celui-ci. On parle ici de la « nouvelle » vague du genre – avec « nouvelle » entre guillemets car ça fait plus de dix ans qu’elle dure et s’essouffle sans toutefois accepter de mourir. Le heavy metal est devenu une caricature de lui-même. Malgré tout, il y a des groupes qui sortent leur épingle du jeu car, pour eux, le heavy n’est pas qu’un assemblage de codes et de clichés perpétuellement répétés. C’est le cas notamment de Blind Guardian. Pourtant, les apparences sont trompeuses : l’imagerie mediévalo-fantastique fait partie intégrante de la musique des Teutons depuis leurs débuts. Or, c’est cette imagerie qui a, en partie, mis à mal la crédibilité du genre – mais comment pouvaient-ils le savoir à l’époque ?



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3