ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

ULGY KID JOE va fêter les 25 ans de son album America’s Least Wanted ; passage à Paris annoncé


ULGY KID JOE va fêter les 25 ans de son album America’s Least Wanted cette année avec notamment un passage prévu à Paris. Voir agenda concert. Voir le visuel…



Galerie Photos   

Mainstage 1 @ Hellfest, Clisson, France – 17/06/2017




News Express   

Benjamin WAXX dévoile une reprise de « Walk This Way » (AEROSMITH) en medley avec Chuck D de PROPHETS OF RAGE, AVATAR, EVERGREY etc.


Benjamin WAXX dévoile une reprise de « Walk This Way » d’AEROSMITH interprétée par des membres d’INGLORIOUS, AVATAR, MYRATH, EVERGREY, IN FLAMES, SIDILARSEN, THE NEW ROSES, AGNOSTIC FRONT, TRUST, THE DEAD DAISIES, THE TREATMENT, UGLY KID JOE, SAXON, JARED JAMES NICHOLS, ULTRA VOMIT, SHVPES, DUDES LOOKING LIKE LADIES, BLUE ÖYSTER CULT, CHUCK D (PROPHETS OF RAGE, PUBLIC ENEMY) et EMPEROR. Voir les détails…



CR De Festival    Live Report   

Hellfest 2017 : fil rouge de la journée du samedi 17 juin



Une fois n’est pas coutume, le staff de Radio Metal a pris ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour préparer au mieux la couverture du Hellfest Open Air qui, cette année encore et au grand désespoir des vendeurs de k-way, se tiendra sous une météo des plus torrides. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. D’Aerosmith à Coroner en passant par Les Ramoneurs De Menhirs, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants des dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Aussi, si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous pourrez trouver la majorité des informations sur notre site via nos trois articles et également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le fil du vendredi et là celui du dimanche. Bonne lecture !

Lire la suite…



News Express   

UGLY KID JOE de passage à Lille en juin


Voir agenda concert.



Live Report   

Ugly Kid Joe : Le sale gosse manque de folie


14563377_10207165582684129_4435814096812293811_nC’est dans un Elysée-Montmartre flambant neuf que Joe s’apprête à montrer au public parisien qu’il est toujours aussi moche que ce qu’il a été. C’est qu’après vingt-cinq ans d’existence, le sale gosse pourrait s’être assagi mais le titre de son dernier album est clair !

Les californiens ont donc dans leurs valises un nouvel album et deux groupes de première partie. Nos français de Blackrain, avec leur album Released sorti cette année, et Dallas Frasca, trio australien barré, avec un tout récent EP Dirt Buzz à défendre. Trois groupes, trois styles différents pour une soirée dans un haut-lieu des concerts parisiens émergeant de ses cendres. La salle sent même encore la peinture ! Et ces toilettes ! Dignes d’un grand hôtel. Mais sortons des W.C, aussi beaux soient-ils, les savoyards attaquent leur set.

Lire la suite…



News Express   

UGLY KID JOE dévoile un clip vidéo pour la chanson « Under The Bottom »


UGLY KID JOE dévoile un clip vidéo pour la chanson « Under The Bottom » où figure le guitariste Phil Campbell (MOTÖRHEAD) en invité. Celle-ci apparaît sur le nouvel album du groupe, intitulé Uglier Than They Used Ta Be », sorti en octobre dernier via Metalville/UKJ Records. Voir le clip…



News Express   

UGLY KID JOE de passage en France à l’automne


Live Art Factory informe qu’UGLY KID JOE sera de passage en France à l’automne prochain. Voir les dates…



Interview   

Ugly Kid Joe : l’enfant turbulent des nineties revient d’entre les morts


Ugly Kid Joe - photo credit Julia Scheibeck

« Nous avons joué à l’Elysée Montmartre, notre premier concert en France était en 92, je crois, et à ce stade de notre aventure musicale, c’était le show le plus incroyable que nous avions joué. C’était démentiel. La salle était pleine à craquer, complète, et c’était le public le plus dingue, hors de contrôle et qui déchirait que nous avions vu de nos vies. Je veux dire que depuis, évidemment, nous avons joué de plus gros concerts mais celui-ci était l’un des tournants de nos vies. »

C’est avec ce souvenir ému, raconté en off de l’interview qui suit, que le bavard guitariste Klaus Eichstadt nous explique la relation qu’Ugly Kid Joe a pu entretenir avec la France, avouant vivement espérer à nouveau s’y produire prochainement. On voit tout de suite, malgré les années, les hauts très hauts – le succès fulgurant du groupe au début des années 90 -, les bas très bas – le split du groupe lorsque la flamme s’était éteinte -, que le combo d’Isla Vista, en Californie, est resté terre à terre, simple et foncièrement sympathique, comme le prouve nos échanges avec Eichstadt mais aussi le chanteur Whitfield Crane.

Résultat, non seulement nous faisons le tour du nouvel opus Uglier Than They Used Ta Be, mais aussi nous refaisons le monde d’Ugly Kid Joe, revenant sur le passé et certains faits marquants de leur carrière. Des débuts insouciants où ils se sont laissés entraîné dans le succès sans trop savoir ce qu’ils faisaient, à la désillusion du business qui a, en partie, conduit le combo à se séparer en 1997. Les deux compères se livrent avec franchise. On y découvre des anecdotes souvent drôles, parfois tristes, ainsi que l’envers du décor d’un groupe définitivement à part qui a pourtant marqué la première moitié des années 90 de son emprunte. De simples « gosses californiens qui veulent être dans un groupe de rock » qui, même lorsque le groupe n’existait plus, sont restés une bande de potes.

Lire l’interview…



Chronique   

Ugly Kid Joe – Uglier Than They Used Ta Be


Ugly Kid Joe - Uglier Than They Used Ta BeEcouter un nouvel album d’Ugly Kid Joe en 2015, c’est replonger tout droit dans les années 90, pantalons baggys, cheveux longs et casquettes, looks de surfeurs à tous les coins de rue, avec Wayne’s World dans la lucarne. Certains groupes incarnent à merveille le son d’une époque, Ugly Kid Joe semblait être le porte-étendard parfait d’un son relax et décomplexé d’une fin de siècle, en sens inverse sur le plan émotionnel d’un grunge dépressif, sûrement dû à la position plus septentrionale du lieu d’habitation de ses membres, plutôt fascinés par les shows des Red Hot, de Suicidal Tendencies et du hard rock californien. Cinq ans après un retour aux affaires suite à un break d’une douzaine d’années, la renaissance du groupe semble maintenant actée avec ce Uglier Than They Used Ta Be, sorte de miroir de maturité de l’héroïque époque As Ugly As They Wanna Be, où au lieu de chanter l’insouciance, les Américains s’intéressent à des sujets plus sérieux, très sûrement davantage en rapport avec leur âge.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3