ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Diamond Head : un train d’enfer


Et si on commençait enfin à envisager Diamond Head comme plus qu’un « groupe qui a influencé Metallica et dont Lars Ulrich était fan » ? Après tout, si le célèbre batteur a tant apprécié le groupe anglais dans ses jeunes années, c’est pour une bonne raison. Et une bonne raison de dépasser cette étiquette qui lui colle à la peau, Diamond Head en offre une belle aujourd’hui : The Coffin Train. Un huitième album, mais le second depuis la renaissance qu’a représentée l’album sans titre de 2016. En trois ans, fort de deux jeunes recrues – le bassiste Dean Ashton et surtout l’impressionnant Rasmus Bom Andersen au chant – lui ayant apporté une énergie, une fraîcheur et un enthousiasme renouvelés, Diamond Head a gagné en assurance pour livrer ce qui s’apparente à la parfaite combinaison de heavy metal classique et moderne.

Avec comme héritage des hits de la trempe d’« Am I Evil? » et débarquant avec un nouvel album d’une telle qualité, la bande à Brian Tatler a aujourd’hui toutes les cartes en main pour largement conquérir le cœur des metalleux. Alors qu’ils s’apprêtent à fêter les quarante ans de Lightning To The Nations, leur premier album, il n’est jamais trop tard pour prendre le train en marche.

Dans l’entretien qui suit Brian Tatler nous parle de The Coffin Train, d’un groupe cumulant désormais fougue de jeunesse et expérience de vétéran, mais aussi de quarante ans de New Wave Of British Heavy Metal, avec son lot d’introspection.

Lire l’interview…



News Express   

Lars Ulrich : « Le nouvel album de METALLICA sera fait cet été »


Le batteur de METALLICA Lars Ulrich explique que « le nouvel album du groupe sera fait cet été » dans une nouvelle interview accordée à Metal Forces. Le musicien déclare que le processus de composition est en train de se terminer et que la finalisation est prévue pour juin. La production de ce nouvel album, qui devrait sortir à la fin de l’année ou courant 2017, est l’oeuvre de Greg Fidelman.



News Express   

Le producteur Steve Thompson évoque le mixage de l’album …And Justice For All de METALLICA


Dans une nouvelle interview pour Ultimate-Guitar.com, Steve Thompson, qui a travaillé en tant que producteur et sur le mix des albums de beaucoup d’artistes prestigieux tels que GUNS N’ ROSES (sur Appetite For Destruction), KORN (sur Follow The Leader) ou encore SOUNDGARDEN (sur A-Sides), a parlé des sessions de mixage de l’album de METALLICA …And Justice For All (1988) dont il s’est occupé et pour lequel le son a souvent été critiqué. Notamment les parties de basse extrêmement discrètes sur ce disque. La traduction de cette interview où il évoque la responsabilité du batteur du groupe, Lars Ulrich, en ce qui concerne le rendu du mix est en ligne ci-dessous. Lire la suite…



News Express   

METALLICA a écrit vingt chansons pour son nouvel album


METALLICA a écrit vingt chansons pour son nouvel album informe le site de Revolver Magazine. Ce dernier s’est entretenu avec le batteur du groupe, Lars Ulrich, qui explique que le groupe « est en train d’affûter ses chansons » et est proche de l’enregistrement de ce disque qui succédera à Death Magnetic sorti en 2008. La pré-production devrait bientôt démarrer et des nouveaux titres pourraient être joués en live dès cet été. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Metallica à Paris : un vrai événement


Il est à parier que le 8 octobre prochain, nombreux seront celles et ceux à faire le pied de grue devant le Grand Rex parisien pour l’avant-première du « Metallica Through The Never », le film 3D des Four Horsemen réalisé par Nimród Antal avec l’acteur Dane DeHaan au centre de l’action. Le film y sera en effet diffusé le soir même en présence de deux membres de Metallica : Lars Ulrich (batterie) et Robert Trujillo (basse). Mais si cet événement est comme vous vous en doutez déjà complet, privant ainsi de nombreux fans du bonheur d’approcher les deux Metallica, les fans en question pourront tenter de se rattraper dans la journée du mardi 8 octobre.

Comme nous l’apprend Ouï FM, la Fnac des Ternes de Paris offrira « une rencontre exceptionnelle » avec Lars et Robert lors d’une conférence animée par Philippe Manoeuvre autour du film des Mets. Un événement gratuit qui donne la possibilité au public de rencontrer deux des membres de Metallica sans avoir à remporter un quelconque pass backstage ? « Un rêve éveillé ! » diront sans nul doute beaucoup de fans des Mets. Cette rencontre a donc de grandes chances d’attirer les foules. Elle est prévue pour 15h30 mais il est probable que beaucoup de fans de Metallica seront présents dès la veille pour être sûrs d’y assister…

En savoir plus sur le film…



Nouvelles Du Front   

Metallica : Réussir pour être libre


Le groupe de metal le plus populaire du monde est certainement aussi le plus critiqué. Est-ce le lot de la renommée, le prix à payer quand la réussite est là depuis des années ? Les choix de carrière de Metallica ont souvent surpris, désarçonné, interpellé, mais ce sont également eux qui ont créé cet engouement qui fait qu’aujourd’hui, mettre Metallica sur n’importe quelle affiche de festival est une promesse de vendre tous les billets. Peu de groupes peuvent se targuer d’avoir ce poids musical mais également commercial.

Au-delà d’une vision bassement mercantile, on peut raisonnablement penser que ce statut a été acquis au prix d’innovations, de risques calculés et de choix stratégiques à des moments-clés. C’est le vocabulaire du marketing ? Oui, mais c’est également celui de la réussite, un domaine dans lequel les Mets excellent depuis plus de trente ans.

Alors quand Lars Ulrich déclare à The Pulse Of Radio : « Nous ne voudrons certainement jamais devenir un groupe nostalgique », on a toutes les raisons du monde de le croire. Car des dizaines de fois le groupe a fait face à l’opprobre liée à des décisions qui ont semblé incompréhensibles aux yeux de beaucoup. Et ce n’est pas prêt d’être terminé. Car en ayant obtenu le succès, les Mets se sont offerts la liberté. La liberté de choisir, de créer, d’oser, de faire des choses incomprises sans que le statut du groupe ne soit remis en question. Et ça, c’est le luxe des plus grands.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Metallica : retour dans la ceinture d’Orion


Detroit Rock City ? Non. En tout cas, pas en juin 2013 car les 8 et 9 juin prochains, la capitale du Michigan deviendra Detroit Metallica City. Même si rien n’était joué d’avance, même si rien ne permettait d’affirmer que cela deviendrait annuel, après la quasi parfaite réussite de sa toute première édition, le festival Orion Music + More organisé en juin dernier à Atlantic City reviendra mais, bien qu’il n’était pas forcément prévu à l’origine qu’il soit un fest itinérant, s’enfoncera un peu plus dans les terres.

« Quasi parfaite réussite » car avec une programmation sans doute déroutante pour le fan de Metallica et le fan de metal en général, affichant un peu moins de groupes de metal que de groupes de rock au sens large, ce ne fut pas vraiment carton plein malgré la perspective alléchante de voir la star de l’événement jouer deux soirs de suite, d’abord avec l’interprétation de son album Ride The Lightning, puis celle du Black Album. Mais c’est très relatif car Orion a attiré en moyenne trente mille spectateurs par jour pendant ce weekend à l’organisation sans faute (à en croire les reportages de différents médias) et qui n’était pas seulement dédié à la musique de Metallica, ou aux groupes que Metallica voulait sur son affiche, mais aussi aux univers de chacun des membres et à leurs passions particulières.

Lire la suite…



Potin   

Etre batteur : d’un présent en or à un futur en fer



La vidéo ci-dessus fait le tour du web depuis une poignée de jours et m’amène à penser une chose… en dehors du fait que cela me conforte dans l’idée que le seul intérêt des Ramones est d’avoir écrit « Blitzkrieg Bop » et qu’il n’y a pourtant pas de quoi se vanter quand on voit que même une machine à laver pourrait en faire autant (mais je dis surtout ça pour enquiquiner encore un peu mes potes keupons). Et puis, au-delà de la « performance » en matière de robotique, il lui faut quand même quatre bras pour faire ça… On aime bien sa crête car complètement superflue, tout autant que son headbanging quand il joue, et le superflue a bon goût, mais, tout de même, cet abruti de robot ne lance même pas ses baguettes dans le public à la fin de sa prestation ! Avec une attitude pareille, il ne faudra pas qu’il s’étonne qu’il ne parvienne pas à faire carrière.

Et qu’il ne s’étonne donc pas de ne jamais détrôner les batteurs les plus riches du monde (c’est à ça que je pensais depuis le départ).

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Metallica remettra le couvert en septembre


La machine Metallica est de nouveau en marche. Après sa tournée européenne, sa participation à son propre festival : le Orion Music Festival, les Four Horsemen semblent décidés à reprendre le chemin des studios en septembre prochain. Metalhammer nous annonce l’info via un Lars Ulrich (vous savez, le batteur) qui aurait lâché le morceau lors d’une conférence de presse mardi dernier pour la participation du groupe en tête d’affiche du Outside Lands Festival, à San Francisco. Le successeur de Death Magnetic est donc redevenu un objectif dans le futur proche du groupe. Dès que ce concert à domicile sera passé et qu’ils en auront fini avec leur film 3D.

Alors que dans une interview accordée à Spin en mars dernier, Lars Ulrich (encore lui) annonçait que le groupe sortirait « probablement » son prochain album sans label – confirmant que le contrat avec Warner a pris fin après la sortie de Death Magnetic en 2008 – on savait déjà que le groupe comptait de nouveaux s’attribuer les services de Rick Rubin. On a donc le producteur, le mois d’entrée en studio et « un truc assez extrême » et un « nouvel album [qui] sera une sorte de Black Album en plus heavy » ajoutait Kirk Hammett (guitare).

Lire la suite.



Nouvelles Du Front   

25 ans après : Cliff Burton est toujours aussi grand


Cliff Burton est décédé le 27 septembre 1986 à l’âge de 24 ans dans un accident de bus en Suède qui s’est déroulé dans le cadre de la promotion de l’album de Metallica Master Of Puppets. Cliff avait rejoint le poste de bassiste au sein de la formation quatre ans auparavant. Mardi dernier, cela a donc fait 25 ans que Clifford Lee Burton est parti. Le magazine Revolver a eu la bonne idée de remettre au goût du jour son interview de Lars Ulrich, le célèbre batteur de Metallica, réalisée pour son numéro spécial sorti en début d’année et consacré à nos héros (musicaux) disparus. Des héros dont faisait partie Cliff Burton.

Lars Ulrich nous livre un témoignage forcément intéressant, car très personnel, sur la personnalité du bassiste. Cliff Burton avait certes marqué les esprits par son jeu de basse novateur (car très varié pour l’époque) et par sa capacité à co-écrire des tubes de Metallica (‘Master Of Puppets’, ‘Orion’, ‘For Whom The Bell Tolls’, ‘Fade To Black’…) mais le musicien avait surtout une personnalité particulièrement attachante dont Lars Ulrich nous dévoile une facette ci-dessous.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3