ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

N’allez pas en faire une dépression


« Le heavy metal a un impact négatif sur les jeunes ». Levez la main si vous avez l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part… Ouh, la belle forêt de bras levés ! Bien sûr, c’est l’un des trucs qu’on a tous entendu avec ses corollaires : « le metal rend violent », « c’est de la musique de sataniste », « ça te rend pas un peu abruti à la longue ? », « c’est des trucs de nazi, ton machin, là ! » sans oublier : « C’est parce que t’as des soucis dans ta vie que t’écoutes ce genre de musique ? Mais ça te déprime pas plus ? ».

Non, le metal ne rend pas dépressif. Et, quelles que soient les conclusions du Dr Katrina McFerran, chercheur en thérapie musicale (excusez-la d’avoir déjà l’air de savoir de quoi elle parle) à l’Université de Melbourne, rien n’indique ce que résume le titre de l’article du site de l’université australienne retranscrit en première phrase de notre article. L’étude du Dr McFerran ne démontre pas non plus ce que voudrait nous faire croire le site Blabbermouth (décidément, ceux-là, avec leurs titres, il faudrait qu’ils lèvent un peu le pied) qui, en relayant cette info, titre : « Une étude trouve que les fans de heavy metal sont plus sujets à la maladie mentale ». Le genre de titre immédiatement repris par d’autres sites d’informations qui, comme nous, usent énormément de cette « AFP du metal » qu’est Blabber.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Eagles Of Death Metal + Dead Sara @ Paris
    Slider
  • 1/3