ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Provocs Hellfest : on peut tout faire à partir de quenelles…


La France a peur, peur d’une spécialité bien de chez nous. Bien sûr, ça ne doit pas affoler les médias internationaux plus occupés par le froid polaire qui assaille l’Amérique, alors qu’en Hexagone, par cet hiver très doux ne donnant aucun flocon à commenter au « 20 heures », on n’a que de la quenelle à décortiquer. Antisémite ? Anti-système ? On ne va pas s’encroûter sur un média avant tout musical dans ce débat qui s’éteindra sous les prochaines neiges ou avec l’éclosion des premières primevères.

En outre, on n’évoquera qu’en une phrase le sujet « quenelle ou pas quenelle » (on la voit vraiment partout, même là où elle n’y est pas, une vraie paranoïa) sur l’affiche du concert de Korn à Paris en mai, illustrée par une photo promo du groupe qui date de plusieurs mois avant que ce débat prenne cette ampleur en France et dont Jonathan Davis se moquerait sans doute bien s’il en avait connaissance.

Le fait est que la quenelle, aujourd’hui, ça se cuisine à toutes les sauces, pas besoin de raison pour en lâcher une sur la table dans n’importe quelle conversation. Tout est propice à la quenelle, parce que c’est dans le vent, c’est in, c’est hype (même Varg Vikernes en a fait une « pour la liberté d’expression », c’est dire !), elle a remplacé les duck-faces sur Instragram et supplanté le hashtag Nabila sur Twitter. On peut même rebondir dessus pour parler d’autre chose (non, pas sur Nabila !). Donc, rien de tel pour récupérer un peu d’attention quand ça fait quelques mois (et c’est long dans une société de l’immédiat !) qu’on ne s’est pas trop fait remarquer, comme le fameux collectif Provocs Hellfest, en avance sur les hirondelles cette année, qui ne veut rien louper du phénomène pour relancer sa bataille.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3