ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Beneath the sun of Insomnium


Insomnium is a paragon of constancy, in terms of album releases, music (which never really strays from the sound the band has built for themselves), and quality. Said constancy has been rewarded by a fanbase that grows with each new release. Repetition is a good way to “educate” the audience, after all. With their latest album, Shadows Of The Dying Sun, Insomnium prove they have truly found a winning formula. Even the introduction of a new guitar player, Markus Vanhala (Ville Vanni could no longer juggle the band and his career in the medical field), hasn’t altered their trademark melodic and melancholic death metal. On the contrary, injecting new blood into a band is often an inspirational booster.

We talked about all this with guitarist and main composer Ville Friman in the following interview. We tried, among other things, to understand the band’s relation to their own music, as well as its underlying Finnish melancholy.

Read the interview…



Interview   

Sous le soleil d’Insomnium


Insomnium incarne la constance. Constance dans ses sorties d’albums, constance dans sa musique qui ne s’écarte jamais vraiment du son que le groupe s’est construit inspiré de ses aînés, constance dans la qualité également. Et cette constance lui a plutôt réussi, accroissant sa base de fans à chaque nouvelle sortie. Après tout, c’est souvent par la répétition que l’on finit par « éduquer » un public. Et son dernier opus Shadows Of The Dying Sun prouve encore qu’Insomnium a trouvé la formule qui fonctionne, sa formule. Même l’arrivée d’un nouveau guitariste en la personne de Markus Vanhala, venu remplacer Ville Vanni qui ne pouvait plus jongler entre le groupe et sa carrière dans le monde médical, n’a nullement altéré le death mélodique et mélancolique dont il a fini par se faire l’un des porte-drapeaux. Au contraire, l’apport de sang neuf est souvent l’occasion de donner un coup de fouet à l’inspiration.

C’est avec le guitariste et compositeur principal Ville Friman que nous en avons discuté ci-après. Nous avons cherché à comprendre la relation du groupe à sa propre musique mais aussi, entre autres, parlé de la mélancolie toute finlandaise qui anime sa musique.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3