ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Deftones : l’art sous tension


Deftones 2016 - Photo credit Frank Maddocks

Bien que les Deftones aient fait partie intégrante du mouvement néo-metal dans les années 1990, ils ont vite perdu cette étiquette – dès White Pony en 2000 – pour incarner un univers avant-gardiste, éthéré et poétique, creusé entre vagues de violences et délices aériens. Gore, le dernier opus du groupe sorti deux décennies après leurs débuts continue d’incarner leur vision abstraite du rock, une perspective teintée de couleurs variées en fonction des élucubrations vocales d’un Chino Moreno au sommet de sa forme.

C’est avec lui, et un Sergio Vega désormais totalement intégré au groupe depuis l’accident et la disparition de Chi Cheng, que nous avons eu la chance de nous entretenir brièvement avant qu’ils ne foulent les planches parisiennes du Download pour un premier show français depuis les attentats de Paris de novembre 2015 qu’ils vécurent de très près (des membres du groupe étaient même présents au début du concert des Eagles Of Death Metal au Bataclan).

Nous sommes revenus sur cet épisode difficile avec eux, mais également sur ce qui est apparu de l’extérieur comme une collaboration peu évidente entre le guitariste Stephen Carpenter et le reste du groupe pour l’écriture du dernier album et également de manière plus générale sur le processus créatif du groupe. Quelques minutes plus tard, ils se montreront effectivement plus qu’enthousiastes et affûtés, sur la scène du Download, à retrouver ce public et ce pays qu’ils apprécient tant, comme ils nous l’avaient confié juste avant…

Lire l’interview…



Interviews   

Deftones: comradship as a means to overcome adversity and go forward


Standing the test of time and stepping away from the constraints of nu-metal to become one of the most memorable and innovative rock bands of the past 25 years – Deftones managed all that mainly thanks to a combative spirit and fraternal symbiosis between the members, which they even pieced back together after Chi’s accident. The arrival of bassist Sergio Vega, a close friend of the band’s since the very beginnings, went so well both musically and humanly that he seems to have always been part of the band. At least that’s the impression we got from the interview the aforementioned granted us, along with Abe Cunningham, Deftones’ unmovable drummer. The following conversation underlines the spirit of comradeship, as well as Sergio’s good humor and energy – all crucial elements in the success of the band’s latest two albums, Koi No Yokan included, and of their return on stage and in the fans’ hearts.

Because this interview was conducted before Chi’s death, it also shows that the members of Deftones sided with their former bass player until the last. Although the musicians were marked by his tragic accident, they still had hope that the support from fans all over the world would help him overcome his ordeal. Even if their hope and positivity didn’t pay in the end, the fans will find solace in the thought that Chi spent his last days at home, with his family, in a loving atmosphere.

Read the interview…



Interview   

Deftones : le sens de la camaraderie pour surmonter l’adversité et aller de l’avant


S’inscrire dans la durée, se dégager du carcan néo metal pour devenir l’un des groupes de rock les plus marquants et innovateurs de ce dernier quart de siècle : tout cela, Deftones l’a réussi en grande partie grâce à un état d’esprit qui va de l’avant et une symbiose fraternelle entre ses membres, reconstituée comme un lien indéfectible après l’accident de Chi. L’intégration du bassiste Sergio Vega, un proche du groupe depuis les débuts, s’est tellement bien passée tant au niveau musical qu’humain, que celui-ci donne aujourd’hui l’impression d’avoir été dans le groupe depuis toujours. C’est en tout cas le sentiment qui se dégage dans l’entretien que nous avons pu avoir avec l’intéressé, accompagné d’Abe Cunningham, l’indétrônable frappeur de Deftones, dans un dialogue qui met en exergue cet esprit de camaraderie, la bonne humeur et l’énergie de Sergio, des éléments sûrement essentiels dans la réussite des deux derniers opus du groupe, dont le petit dernier Koi No Yokan, et du retour en force du groupe en live et dans le cœur des fans.

Cette interview ayant été réalisée avant le récent décès de Chi, elle permet également de réaliser à quel point les membres de Deftones ont fait bloc autour de leur ancien bassiste jusque dans ses derniers jours, toujours empreints quotidiennement de ce tragique événement et portant l’espoir que la vague de soutien des fans du monde entier l’aide dans cette épreuve. Même si cet espoir et le positivisme de nos deux interlocuteurs n’ont pas payé, les fans pourront se consoler en se disant que Chi a vécu ses derniers jours chez lui, avec sa famille et dans une atmosphère pleine d’amour.

Lire l’entretien…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3