ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Sirenia varie pour tromper l’ennui


Il faut croire que l’avenir du metal symphonique est… électronique. Il suffit de voir l’orientation musicale du dernier album de Within Temptation qui assume l’idée que le genre vieillissant se doit de se renouveler, ou le succès d’un groupe tel qu’Amaranthe. Pourtant, dans le cas de Sirenia, ce n’est pas tant une question de suivre une tendance que de varier les paramètres de sa musique à chaque album, suffisamment pour ne pas s’ennuyer. Toujours est-il que le combo aux multiples nationalités revient avec un Riddles, Ruins & Revelations où la part d’orchestrations symphoniques a diminué au profit de l’électronique, saupoudrée d’influences eighties, en témoigne la reprise du célèbre tube de Desireless, « Voyage Voyage ».

Nous en discutons ci-après avec Morten Veland, guitariste-chanteur et tête pensante de Sirenia, pour qu’il lève le voile sur sa démarche créative vingt ans, précisément, après les débuts du groupe. Et peu importe si une pandémie fait tourner le monde au ralenti, ce n’est pas ça qui l’arrête, au contraire, puisqu’il planche déjà sur d’autres projets.

Lire l’interview…



Interview   

Dans les arcanes de Sirenia


Arcane Astral Aeons est le second album de Sirenia où Emmanuelle Zoldan assure le chant principal, après avoir travaillé pendant des années avec le groupe en tant que choriste. Le précédent album avait notamment été marqué par l’urgence, la chanteuse n’ayant eu qu’une courte période pour se faire à son nouveau rôle et pour poser une voix sur un album alors déjà en cours d’enregistrement. Ce nouvel album est lui le résultat d’une expérience plus sereine et d’une collaboration ayant naturellement gagné en assurance, le temps et la tournée étant passés par là.

Morten Voland nous parle de ce qu’est Sirenia aujourd’hui et en particulier sur ce disque. Véritable tête pensante du projet – au propre comme au figuré puisqu’il assure à lui seul toute l’écriture –, il nous parle notamment de sa manière de constamment rafraîchir sa musique avec de nouveaux éléments, comme ici avec des influences black metal, tout en essayant de préserver un délicat équilibre avec ce qu’est déjà le son de Sirenia. Si cela reste un processus spontané pour lui, les textes semblent en revanche lui demander plus d’énergie.

En fin d’interview, il aura quelques mots émus pour un public qui, malgré ce qu’est l’industrie du disque aujourd’hui, continue d’investir dans les artistes.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3