ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gutterdämmerung : le choc des titans


Il est parfois des personnages passionnés qui sacrifieraient tout pour donner vie à l’oeuvre qu’ils ont imaginée, rêvée, fantasmée. Björn Tagemose est l’un de ceux-là. Photographe et réalisateur, il a quitté son domaine habituel du luxe pour mettre les mains dans le cambouis du rock’n’roll, avec un casting prestigieux, et ambitieux : Lemmy, Iggy Pop, Josh Homme, Grace Jones ou encore Tom Araya pour ne nommer que ceux-là.

Son oeuvre, Gutterdämmerung, est un film engagé sans être militant, ambitieux sans être orgueilleux, muet et bruyant à la fois, pour paraphraser le slogan choisi. Projeté en ciné-concert, avec notamment Volbeat et Nina Hagen pour ce qui concerne la date française (le 10 février prochain à l’Elysée Montmartre de Paris), le film a séduit les plus grands, de Henry Rollins qui l’a co-écrit, aux acteurs qui ont accepté les différents rôles, aux producteurs et partenaires de l’événement. Et pour cause : Björn Tagemose, un homme aussi passionné que cultivé, arrive là avec un concept novateur et fascinant, dont il nous a parlé lors du long et riche entretien que nous avons eu avec lui, en décembre dernier au Studio St-Louis à Paris, qui a d’ailleurs réalisé la post-production du film.

Lire l’interview…



Interview   

Apocalyptica ajoute une pièce à son puzzle


Eicca Toppinen - apocalypticaÇa fait maintenant plus de vingt ans qu’Apocalyptica tâtonne pour se construire. D’abord groupe hommage à Metallica, puis plus généralement groupe de reprises metal, avant de se lancer dans la composition originale. D’abord quatuor de violoncelles, puis trio s’adjoignant ponctuellement les services de batteurs, avant d’asseoir la place du frappeur Mikko Sirén dans ses rangs. A la fois, faire du metal avec des violoncelles n’a a priori rien d’une évidence et, surtout, n’avait aucun véritable précédent avant l’arrivée d’Apocalyptica, et comme dans toute expérience nouvelle, c’est précisément par tâtonnement que l’on trouve ses marques.

Restait, à ce jour, une pièce manquante dans le puzzle Apocalyptica : le chant, qui était tenu par des invités prestigieux en studio et différents chanteurs qui les accompagnaient le temps d’une tournée. Et, comme Eicca Toppinen, celui qui se définit comme le rythmicien de la bande des trois violoncelles, nous l’explique dans l’entretien qui suit, procéder comme ils l’ont fait jusqu’à présent a apporté son lot de problématiques, au point d’atteindre un certain ras-le-bol. Bienvenue à Franky Perez qui inaugure une étape de plus franchie par le combo, même si celui qui a pu chanter aux côtés de Slash ou Daron Malakian (System Of A Down) devra rouler encore un peu sa bosse au sein de la formation avant, éventuellement, de trouver un statut de permanent. Toujours est-il que Shadowmaker est peut-être le premier album d’Apocalyptica réalisé à 100% comme un groupe. Alors, qu’est-ce que ça change, concrètement ? Eicca Toppinen nous répond, et nous parle plus largement de ce nouvel opus et d’autres sujets, ci-après.

Lire l’interview…



Avant-Première   

Apocalyptica au coeur de l’art total wagnérien


Apocalyptica sortira le 18 novembre Live In Leipzig (chez BMG Right / PIAS, en CD Digipak, vinyle et version numérique), performance captée les 5 et 6 juillet derniers dans la ville natale de Richard Wagner, dont on célébrait cette année le bicentenaire de sa naissance. Parmi les manifestations organisées pour rendre hommage à l’œuvre d’une des plus grandes figures de la musique allemande se trouvait le spectacle Wagner Reloaded, création de l’artiste-chorégraphe Gregor Seyffert. Un hommage très rock’n’roll puisqu’il incluait la participation des violoncellistes metalliques finlandais.

Et s’il n’est question pour l’heure que de sortie audio, trois clips seront diffusés jusqu’à l’arrivée chez les disquaires de ce live, en commençant par « Ludwig Wonderland », évocation, très probablement, du lien qui unissait Wagner et le roi Ludwig II de Bavière, personnalité pour le moins fantasque, mort fou. Une vidéo qui offre un aperçu de l’univers magique créé par la combinaison de la danse, des arts du cirque, de la technologie (notamment grâce à des projections vidéo), le tout résultant en un hommage au concept forgé par Wagner de l’art total au cœur duquel est enchâssé un élément plus brut, metal, incarné par Apocalyptica.

Et c’est cette vidéo que nous avons le plaisir de vous présenter en avant-première, en partenariat avec BMG.

Voir la vidéo.



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3