ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gus G : sans peur et sans reproche


Relevé de ses fonctions auprès d’Ozzy Osbourne, après huit années de bons et loyaux services et le retour de Zakk Wylde, Gus G nous revient avec son troisième album solo en seulement quatre ans, sans oublié le dernier album de Firewind sorti il y a un peu plus d’un an. Sans doute que son poste en tant que guitariste du Prince Des Ténèbres n’était pas aussi chargé qu’on pourrait le croire – il le regrette d’ailleurs, comme il nous l’avoue ci-après -, toujours est-il que Gus G n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers.

Changement de format, pour ainsi dire : au lieu de faire appel à une ribambelle d’invités pour jouer et surtout chanter sur son album solo, Gus G a cette fois-ci monté un power trio, s’adjoignant les services du chanteur-bassiste Dennis Ward (Pink Cream 69, Unisonic) et du batteur Will Hunt (Evanescence, ex-Black Label Society). Mais le mieux est qu’il nous explique lui-même comment tout ceci s’est mis en place et nous parle de cet album, Fearless, nommé ainsi d’après sa philosophie de vie intrépide.

Lire l’interview…



Interview   

Certains groupes ont des vedettes, Unisonic a une équipe


Avec leur nouvel album Light Of Dawn, les Allemands d’Unisonic ont prouvé que, finalement, la musique c’est un peu comme le football, c’est surtout une histoire d’équipe. Et lorsque qu’un joueur/musicien, pourtant jugé crucial, est forcé de rester sur le banc de touche, il faut qu’il puisse avoir confiance en toute sérénité en ses collègues pour abattre le travail sans lui et marquer des points. C’est précisément ce qu’a fait Unisonic malgré l’indisponibilité de son guitariste vedette Kai Hansen. Dennis Ward, bassiste et producteur, s’est remonté les manches, a mis les mains dans le cambouis et en a ressorti un album non seulement à la hauteur des attentes mais également cohérent avec ce que le groupe avait déjà proposé via son album éponyme. Plus encore, Michael Kiske lui-même reconnaît et s’étonne « que Dennis écrive une chanson comme ‘Your Time Has Come' » qui « est un titre classique à la Helloween. » L’esprit d’équipe, voilà ce qui anime Unisonic, un groupe que l’ex-citrouille considère comme étant « très différent de tout le reste », avec une « vraie alchimie » et qu’il compare à ce qu’il a vécu avec « Helloween dans les premières années. »

A-t-on souvenir d’avoir entendu le chanteur aussi enthousiaste ces vingt dernières années ? Qui plus est au sein d’un groupe dans lequel il embrasse pleinement le metal ? Le metal, genre avec lequel il a eu une relation pour le moins compliquée par le passé. Et l’interview qui suit est l’occasion pour lui de mettre les points sur les i et expliquer les nuances de cette relation amour/haine. Dennis Ward, véritable vétéran mais aussi, malgré tout, la vraie révélation de cet album, étant également de la partie, les deux musiciens nous parlent de ce nouvel opus, de la manière dont ils ont géré l’absence de Hansen dans le processus de composition, de leur vision de ce que doit être un producteur, etc. Un entretien généreux qui montre avant tout la camaraderie entre deux collègues sur la même longueur d’onde.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3