ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

The Dillinger Escape Plan : bilan de santé avant la dernière ligne droite


Ben Weinman - The Dillinger Escape PlanThe Dillinger Escape Plan, c’est fini. Ou tout du moins, ça le sera bientôt, à l’issue du cycle de tournée du nouvel et ultime album Dissociation. Mais le guitariste Ben Weinman, en tant que fondateur du groupe, et celui qui est devenu avec les années son complice, le chanteur Greg Puciato, ainsi que le reste de la clique auront vécu l’aventure tellement à fond, qu’on peut difficilement imaginer une carrière plus extrême que la leur. Ils auront fait ce qu’ils auront voulu, tout ce qu’ils auront voulu, si bien qu’ils choisissent aujourd’hui eux-mêmes d’y mettre fin selon leurs propres termes. La liberté ultime. La maîtrise suprême de sa destinée.

Mais outre le fait de discuter de cette décision et de cet ultime opus, c’était l’occasion de faire un petit bilan de santé avec Weinman, au sens propre comme au figuré, et si mentalement celui-ci se sent à la bonne place dans sa vie, physiquement, au contraire, tout n’est pas forcément à la bonne place. Mais qu’importe, c’est la dernière ligne droite, « tu t’en inquiéteras plus tard » avons-nous envie de lui dire, pour reprendre ce qu’il a dit à Puciato sur un de ses premiers concerts avec le groupe, lorsque ce dernier pissait le sang après s’être fait péter une dent par le guitariste. Car oui, il y a quelques anecdotes dans ce qui suit qui valent le détour…

Lire l’interview…



News Express   

Jim Root (SLIPKNOT) évoque l’hypothèse d’un projet musical avec Ben Weinman (THE DILLINGER ESCAPE PLAN)


Dans le cadre d’une interview accordée à Metal Hammer, le guitariste de SLIPKNOT Jim Root a indiqué qu’il essayait de se réunir avec le guitariste Ben Weinman (THE DILLINGER ESCAPE PLAN) pour monter un nouveau projet. S’il se concentre actuellement sur l’écriture d’un nouvel album de SLIPKNOT, il reste néanmoins très intéressé par le fait de travailler avec Ben Weinman qui fait déjà partie du supergroupe GIRAFFE TONGUE ORCHESTRA. En savoir plus…



Interviews   

The crazies from The Dillinger Escape Plan


This is a truly fascinating interview, and we strongly advise everyone to read it, even those who are impervious to the very distinctive and sometimes difficult aesthetics of The Dillinger Escape Plan.

For the true music lover, getting the opportunity to analyze the creative psychology of the crazy musicians who make up The Dillinger Escape Plan is a real godsend. “Crazy” is not too strong a word, for there’s madness lurking around the corner when vocalist Greg Puciato reveals and explains his own artistic obsessions, as well as guitarist Ben Weinman’s and producer Steve Evetts’ – hair-pulling obsessions, whose results can be heard on their fresh, intense, dynamic, and very free latest album, One Of Us Is The Killer. What Puciato describes when he talks about the creative process – ordeal, rather – is flabbergasting. The first comparison that sprung to mind was director Stanley Kubrick, who once managed to inject genuine insanity in the eyes of Jack Nicholson. A perfect comparison, really, since the name Kubrick strikes a very particular chord in Puciato.

Another interesting element is his vision of stage performance, which is all about the here and now and about pure spontaneity. You’ll all remember this impressive video, where the frontman suddenly starts running over the heads of his audience. Just as spontaneous is his uncontrolled approach of screamed vocals – a concept which he judges to be the strangest thing ever in music. All this reminded us of another band of crazies, Converge, which the vocalist considers as The Dillinger Escape Plan’s brother band.

Let’s delve deeper into this with a very talkative Greg Puciato in this long interview…



Interview   

Ces obsédés de The Dillinger Escape Plan


Voilà une interview véritablement captivante que nous ne saurons trop conseiller à tous, même aux réfractaires à l’esthétique bien particulière et parfois difficile de The Dillinger Escape Plan.

Pouvoir décortiquer la psychologie créatrice de musiciens fous tels ceux qui composent The Dillinger Escape Plan est une véritable aubaine pour le mélomane. Fou, le mot n’est pas trop fort puisque de folie il est question lorsque le chanteur Greg Puciato nous dévoile et explique ses obsessions en tant qu’artiste, à lui, au guitariste Ben Weinman et au producteur Steve Evetts. Des obsessions à s’arracher les cheveux et dont le résultat se trouve dans One Of Us Is The Killer, un album frais, intense, dynamique et libre. Et ce que nous décrit Puciato, lorsqu’il parle du processus – l’épreuve, devrait-on dire – de création, est stupéfiant. Instinctivement nous avons pensé au réalisateur Stanley Kubrick qui a su injecter la démence, la vraie, l’authentique, dans les yeux de l’acteur Jack Nicholson. Kubrick, un nom qui vraisemblablement, vous verrez, résonne de manière particulièrement profonde aux oreilles de Puciato.

Intéressante est également sa vision de la performance scénique, très ancrée dans l’instant et la spontanéité la plus pure. On se souvient tous de cette vidéo impressionnante où le frontman se met sans crier gare à courir sur les têtes de l’audience. Tout comme son approche incontrôlée du chant hurlé – un concept que, pourtant, lui-même juge comme étant la chose la plus étrange en musique. Tout ceci nous a également rappelé un autre groupe de fous furieux : Converge, que le chanteur considère comme le groupe frère de The Dillinger Escape Plan.

On en parle ci-après avec un Greg Puciato très loquace dans l’entretien fleuve qui suit…



Nouvelles Du Front   

Dillinger Escape Plan : en pause… mais pas trop


Quand en mai dernier The Dillinger Escape Plan avait annoncé avoir besoin d’une pause, on ne s’inquiétait pas trop. Il était même clair que le groupe avait surtout besoin d’une sortie de route, autrement dit de s’écarter un peu du rythme des tournées pour recharger les batteries. Normal pour un groupe qui déballe tant d’énergie en live. Et il n’était donc pas question de disparaître complètement du paysage musical pendant ce temps. Ayant commencé l’an dernier à composer le petit-frère d’Option Paralysis (2010), on pouvait bien penser que le groupe allait reprendre le travail où il l’avait laissé. C’était même assez clair dans leur dernier message :

« Ne vous inquiétez pas pour nous et pour notre calme relatif comparé à notre présence habituelle. Le processus créatif a besoin d’un peu de détachement et d’isolement… Nous n’avons pas besoin ou envie de constamment donner des nouvelles. […] Lorsque nous émergerons de notre isolement, nous apporterons un bon gros pichet de jus tiré de l’arbre de la vie éternelle caché dans les profondeurs de la jungle interdite et vous serez tous du genre : ‘Merde, ouais, file-moi ça’. Et on va le faire. Et vous le boirez. Et vous vivrez éternellement. »

C’est non seulement très imagé mais ça donne aussi pas mal soif. Alors, on est bien content d’avoir confirmation que DEP est bien en train de presser ce fameux tronc.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le pouvoir du feu


Voir Dillinger Escape Plan sur scène est une expérience vraiment à part. Nous ne sommes pas là pour écouler les poncifs et déblatérer des sornettes, c’est juste que ce groupe en live est d’un dynamisme ahurissant (et parfois même effrayant) qui se situe bien loin devant les centaines de prestations qu’il m’a été donné de voir jusqu’à présent. Les membres de Dillinger sautent partout, grimpent sur les enceintes, manquent de se faire mal toutes les cinq minutes et Greg Puciato, le chanteur, n’hésite pas à mettre des coups de tête aux premiers rangs.

Greg fait tout ce qu’il veut d’une foule car c’est un showman, un vrai. Il a même inventé le concept de « maîtrise par le feu ». Dans un récent article Benjamin Weinman, le guitariste de la bande, revient sur une anecdote qui s’est déroulée à New-York il y a quelques années pendant un concert des Dillinger. Au sein du pit une bagarre démarre et la sécurité est très vive débordée. Dans ce genre de configuration, il est toujours délicat pour le groupe d’arrêter sa prestation mais avec les Dillinger on a toujours une solution originale. Et la solution, en l’occurrence, c’est de cracher du feu (photo) sur les fauteurs de troubles (enfin juste au-dessus des têtes…) ! Et comme par enchantement, la bagarre de s’arrêter. Car l’homme a peur du feu, tout simplement.

Donc maintenant en cas de soucis plus besoin de service de sécurité au concert, vous appelez Greg Puciato et le problème est réglé !



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3