ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Yurakane : ninjas, aliens et manège maléfique mangeur d’enfants


On a toujours dans sa besace deux, trois bons groupes, tout jeunes, tout beaux et en qui on place énormément d’espoir. Yurakane en fait partie. Coiffés sur le fil l’an dernier dans les Révélations High Hopes par Grorr, les cinq gars de Pau ont certes raté ce titre honorifique, mais l’essentiel était fait : Yurakane était désormais un nom qu’on ne serait pas prêt d’oublier.

Ainsi suivre cette jeune formation est essentiel. Que font-ils ? Où vont-ils ? Plus addictif qu’une télé-réalité, suivre le parcours d’un jeune groupe prometteur relève évidemment d’un attachement certain à celui-ci. Mais c’est aussi le sentiment d’être impliqué dans quelque chose. D’être de ceux qui étaient là, dès le début, pour voir et pousser telle formation sur le devant de la scène. Toujours plus loin pour être fier de ses petits chouchous mais aussi, de soi, pour n’avoir jamais douté de la réussite de ses poulains.

Ainsi, les choix du groupe sont décortiqués. Quand le combo ne fait pas tout le boulot lui-même. Comme avec Yurakane qui reviendra, l’an prochain, avec un nouvel EP (aucune date précise annoncée). Récemment interviewé par La Grosse Radio Metal, Kévin (guitare) explique : « Le concept de cet EP sera un hommage aux nanars, ces films mauvais que l’on adore. On pourra notamment y croiser un manège maléfique mangeur d’enfants ainsi qu’une horde de ninjas combattant des extra-terrestres pour la survie de l’espace. Une grande marrade qui nous représente bien en somme ! » Les nanars, une inévitable réussite !

Lire la suite…



Galerie Photos   

Rock D’Ay @ Sarras, France – 20/07/2013




CR De Festival    Live Report   

Rock d’Ay 2013 : la complainte du punk abandonné


L’édition 2012 du Rock d’Ay avait brassé de la poussière ardéchoise sous un soleil de plomb. L’édition 2013 a donc repris les mêmes bases : poussière et soleil. Au milieu des reliefs tortueux de l’Ardèche, des vignes et au bord de la fraîche rivière d’Ay se jetant en contre-bas dans le Rhône, cette soirée du 20 juillet se devait d’être placée sous le joug des décibels et du pogo. Et ça n’a pas manqué pour cette nuit qui s’est transformé en un truc fichtrement punk.

Crête dressée sur un crane poli, rangos remontées jusqu’aux genoux avec les chaussettes, Sarras (qui se prononce toujours « Sarra ») a dansé au rythme des sept groupes de cette nouvelle édition. Infrarouge, La Trime Team, Doberman [crew], Tayobo, Punish Yourself, Yurakane et Noein. Du punk à, quasiment, toutes les sauces ! Ainsi, le dimanche matin, gueule dans le seau, les pieds dans l’eau, le punk à chien chantait la complainte du punk abandonné.

Retour sur cette soirée de feu et d’étincelles.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3